mardi, 27 février 2024
AccueilConjonctureLutte contre la corruption : Les biens d’Emmanuel Gérard Ondo Ndong mis en...

Lutte contre la corruption : Les biens d’Emmanuel Gérard Ondo Ndong mis en vente aux enchères

La Société de recouvrement des créances du Cameroun (SRC) procèdera, le jeudi 22 décembre 2022 à Yaoundé, à la vente aux enchères publiques des effets meubles et biens de l’ex-patron du Feicom qui est débiteur envers un démembrement de l’Etat du Cameroun.

(EcoFinances) – Les effets meubles et biens mobiliers appartenant à l’ancien directeur général du Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale (Feicom) seront mis en vente aux enchères publiques le 22 décembre prochain à Yaoundé, selon un avis de vente aux enchères publiques signé de la directrice générale de la Société de recouvrement des créances du Cameroun (SRC), Marie-Rose Messi, et dont Eco Finances Hebdo a obtenu copie.

Le document rendu public via les réseaux sociaux renseigne en effet que l’ex patron du Feicom, qui a maille à partir avec la justice depuis 16 ans pour cause de détournement des deniers publics, est débiteur envers un démembrement de l’Etat qui n’est autre que le Feicom.

« La Société de recouvrement des créances  du Cameroun (SRC) porte à la connaissance du public que, le jeudi 22 décembre 2022, elle va procéder à la vente aux enchères publiques des effets meubles et  biens mobiliers appartenant à Monsieur Ondo Ndong Emmanuel Gérard, débiteur envers un démembrement de l’Etat du Cameroun, en l’espèce le Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale (Feicom) », annonce Marie-Rose Messi. Qui ajoute : «Ladite vente se tiendra à l’esplanade de l’immeuble Chidiac sis à côté du Supermarché Mahima Elig-Essono à Yaoundé aux plus offrants et derniers enchérisseurs ».

A en croire la DG de la SCR, qui est le bras séculier de l’Etat en matière de recouvrement de ses créances auprès des entreprises et des particuliers, les effets suivants seront mis en vente : véhicules, salons, armoires, salles à manger, meubles de rangement, appareils électroniques et électroménagers, divers. « La vente aura lieu aux conditions usuelles : paiement au comptant majoré de 13% + 600 FCFA de droit de criée ; enlèvement immédiat », conclut-elle.

Cette mise en vente de biens appartenant à Emmanuel Gérard Ondo Ndong intervient au moment où l’Etat est plus que jamais résolu à déployer tous les moyens à sa disposition afin de récupérer sa fortune. La SRC, qui jouit de toute la confiance de l’Etat, ne se limite pas seulement aux entités publiques. Elle aide aussi les entreprises privées à rentrer en possession de leurs créances. Dans le cadre de la liquidation de la Société camerounaise des banques (SCB), l’immeuble appartenant à  Jean Fochivé (décédé le 11avril 1997), ancien délégué général à la Sûreté nationale (DGSN),   a été saisi et mis vendu cette année. Pour ne citer que ce cas.

Créée le 18 août 1989, la SRC, placée sous la tutelle du ministère des Finances (Minfi), avait pour but originel, la reprise des actifs et du passif de la SCB non repris par la Société commerciale de banque -Crédit lyonnais Cameroun et le recouvrement contre rémunération des créances douteuses ou contentieuses détenues par les institutions financières publiques. Le champ d’action de la Société s’est élargi en janvier 1991. Un décret présidentiel lui a permis de se charger de la liquidation à l’amiable des actifs et du passif de tout établissement public de crédit qui lui est confié par le Minfi. Désormais, même des structures privées peuvent faire appel aux services de la SRC.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

dix-sept − sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments