mardi, 16 juillet 2024
AccueilA la unePrestations chez Camwater, Minee, Minepat : Geofor Cameroun SA veut céder ses créances...

Prestations chez Camwater, Minee, Minepat : Geofor Cameroun SA veut céder ses créances à tout cessionnaire intéressé

Le spécialise des services géotechniques de forage terrestre et neashore vient de publier une offre de cession de créances y relatif dans les journaux. Le montant global des créances auprès des ministères de l’Eau et de l’énergie (Minee) , de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat) ainsi que de la Cameroon Water Utilities (Camwater) s’élève à 857,5 millions de FCFA.

(EcoFinances) – La société Geofor Cameroun SA, entreprise au capital de 450 millions de FCFA, qui réclame la somme de de 857,5 millions de FCFA à la Camwater (Cameroon Water Utilities Corporation) ainsi qu’aux ministères de l’Economie, de la planification, et de l’aménagement du territoire (Minepat), de l’Eau et de l’énergie (Minee), entend procéder à une cession de cette créance au profit de tout cessionnaire intéressé, suivant les conditions qui seront déterminés dans le cadre du contrat de cession à intervenir, selon l’offre de cession de créances  publiée par l’entreprise dans l’édition du quotidien gouvernemental du 19 juin dernier.

Selon les experts, une créance correspond au droit de recouvrer une somme d’argent auprès d’un débiteur. « Pour parvenir au recouvrement de sa prestation, le créancier bénéficie de protections conventionnelles et légales. Le débiteur peut également disposer d’une protection juridique, par exemple en cas de surendettement », explique le 1er site d’informations économiques français, Capital.

Dans le détail, l’entreprise, basée à Douala et spécialisée dans les services géotechniques de forage terrestre et neashore (stratégie d’externalisation des opérations via des prestataires situés dans des pays proches ou voisins), renseigne qu’elle a réalisé des prestations au profit de de la Camwater, du Minepat et du Minee ces dernières années et compte bien se faire payer d’après les conventions signées.

670,71 millions de FCFA réclamés à la Camwater

Au profit de la Camwater, elle a réalisé des travaux d’extension de l’usine d’Akomnyada clé en main (mesures transitoires d’urgence pour des solutions innovantes en vue d’améliorer à court terme l’offre en eau potable à Yaoundé et Douala) en procédure d’urgence. Le marché a été passé en 2013 après l’appel d’offres national ouvert du 26 décembre 2012. Pour cette prestation, Geofor Cameroun dit réclamer à la Camwater la somme de 777,15 millions de FCFA à titre de retenue sur garantie.

Les travaux d’adduction d’eau potable réalisés par l’Etat et ses partenaires bénéficient en premier aux populations.

Autre marché effectué par l’entreprise pour le compte de la Camwater, les travaux de construction de 11 forages d’exploitation dans la ville de Douala (mesures transitoires d’urgence pour des solutions innovantes en vue d’améliorer à court terme l’offre en eau potable à Yaoundé et Douala) en procédure d’urgence. Pour ce travail, ce sont en tout 247,004 millions de FCFA qui sont réclamés à l’entreprise publique en charge de la production et de la distribution de l’eau potable, à titre de retenue sur garantie.

Tout comme, pour le marché passé en 2013 à la suite de l’appel d’offre national émis en 2012 et que Geofor dit avoir livré, elle lui réclame la somme de 29,9 millions de FCFA à titre de retenue sur garantie. Ce qui porte la totalité de sa créance auprès de la Camwater à 1,05 milliards de FCFA. Mais qu’en raison de la déduction de 383,3 millions de FCFA qui a fait l’objet d’une saisie par la DGI (direction générale des Impôts), la créance de Geofor Cameroun dans les livres de la Camwater s’élève donc désormais à 670,71 millions de FCFA.

186,8 millions de FCFA réclamés au Minee et au Minepat

Adjudicataire en 2013 du marché pour les travaux de renforcement de l’alimentation en eau potable de la résidence présidentielle à Mvomeka, Geofor Cameroun dit réclamer au Minepat la somme de 123,65 millions de FCFA à titre de décompte général et définitif. Tout comme, pour le compte du Minee, elle fait savoir qu’elle lui réclame 63,17 millions de FCFA pour l’exécution du marché pour des travaux d’adduction d’eau potable de Soulederoua dans la région de l’Extrême-Nord. Marché dont elle a été adjudicataire en 2010. A ces départements ministériels, le montant global réclamé revient à 186,8 millions de FCFA.

Geofor Cameroun SA assure d’ailleurs que tous ces marchés ont été exécutés et livrés conformément aux conventions liant les parties. « La créancière a exécuté l’ensemble des obligations contractuelles mises à sa charge et est en droit, conformément aux stipulations des conventions liant les parties, de solliciter le paiement des sommes dues. Elle entend procéder à une cession de créance au profit de tout cessionnaire intéressé, suivant les conditions qui seront déterminées dans le cadre du contrat de cession à intervenir », explique l’entreprise, dans l’offre de cession de créances publiée récemment.

Elle invite enfin les potentiels bénéficiaires desdites créances à pendre attache avec son conseil, qui n’est autre que maître Serges Martin Zangue.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

error: Contenu protégé !!! Content protected !!!