lundi, 15 juillet 2024
AccueilA la uneRéformes économiques : Le FMI approuve le décaissement de 72 milliards de FCFA...

Réformes économiques : Le FMI approuve le décaissement de 72 milliards de FCFA au profit du Cameroun

Le décaissement ainsi approuvé en faveur du pays porte à près de 421 milliards de FCFA l’ensemble des appuis budgétaires reçus de ce partenaire depuis l’approbation du Programme économique et financier du Cameroun intervenue le 27 juillet 2021.

(EcoFinances) – 72 milliards de FCFA. C’est le montant dont le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI), réuni en sa session du 03 juillet dernier, a approuvé le décaissement en faveur du Cameroun, qui est sous programme avec le Fonds depuis environ trois ans. Le déblocage de ces fonds, qui porte à près de 421 milliards de FCFA l’ensemble des appuis budgétaires reçus de ce partenaire depuis l’approbation du second Programme économique et financier (PEF) intervenue le 27 juillet 2021, permettra au pays de poursuivre l’implémentation des différents piliers dudit programme : transparence dans les finances publiques, protection sociale via les filets sociaux, dynamisation du secteur privé à l’effet d’améliorer le climat des affaires, etc…

Mais bien avant de marquer son accord pour le décaissement de cet autre financement au profit du pays, le conseil d’administration du FMI a d’abord, apprend-on, approuvé, d’une part, la sixième revue du Programme économique et financier du Cameroun 2021-2024 appuyé par la Facilité élargie de crédit (FEC) et le Mécanisme élargi de crédit (MEDC) du Fonds et, d’autre part, la première revue de l’accord soutenu par la Facilité pour la résilience et la durabilité (FRD) de la même institution.

Mise en œuvre du PEF conforme aux attentes

Au terme de sa dernière mission au Cameroun (du 25 avril au 08 mai 2024 à Yaoundé) et des réunions virtuelles du 09 au 31 mai dernier, l’équipe du FMI conduite par Cemile Sancak a estimé que « la mise en œuvre du programme (PEF) est conforme aux attentes ». Et qu’il convient de « poursuivre les efforts pour accélérer la réforme de la gestion des finances publiques, favoriser la transformation structurelle, et faire progresser les mesures d’adaptation et d’atténuation face aux changements climatiques ». Une lecture de la situation économique du pays validée à son tour par le conseil d’administration réuni le 03 juillet 2024.

Surtout que, selon le Fonds, « le redressement économique du Cameroun s’est poursuivi en 2023 avec une croissance globale estimée à 3,3 %, qui devrait passer à 3,9 % en 2024 », tandis que « l’inflation a ralenti à 5,9 % fin 2023, et devrait encore reculer à 5,5 % d’ici fin 2024 »

Pandémie à covid-19, crises sécuritaires, …

Le second PEF conclu par le Cameroun avec le FMI il y a trois ans est intervenu dans un contexte particulier. Le pays était à l’époque confronté à d’importants problèmes de développement, aggravés par la pandémie à covid-19. Tout comme il faisait alors face à la persistance des risques sécuritaires sur certaines parties de son territoire.

L’activité économique, pour sa part, s’était nettement ralentie en 2020, exposant le pays à des perspectives à court terme très incertaines. Perspectives sombres dont l’amélioration dépendait essentiellement de la mise en œuvre par les autorités des engagements politiques pris dans le cadre du programme, apprend-on.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

error: Contenu protégé !!! Content protected !!!