mardi, 27 février 2024
AccueilA la uneInclusion financière : L’écosystème GIMACPAY dans le top 05 africain des switchs...

Inclusion financière : L’écosystème GIMACPAY dans le top 05 africain des switchs régionaux et nationaux, selon le rapport SIIP 2023

Le document de 139 pages publié ce mercredi 08 novembre 2023 à Addis-Abeba en Ethiopie, donne à voir qu’à travers l’écosystème GIMACPAY, le Groupement Interbancaire Monétique de l’Afrique Centrale (GIMAC) demeure très performant dans le référentiel des systèmes des paiements instantanés et inclusifs sur le continent.

(EcoFinances) – L’écosystème GIMACPAY, la plateforme du Groupement Interbancaire Monétique de l’Afrique Centrale (GIMAC),  fait partie du top 05 africain des switchs régionaux et nationaux sur le continent, selon le deuxième rapport annuel sur « L’état des Lieux des Systèmes des Paiements Instantané Inclusifs en Afrique » (SIIP 2023), publié mercredi 08 novembre 2023 à Addis-Abeba en Ethiopie par AfricaNenda, au cours d’une rencontre de deux jours auxquels ont pris part les leaders du secteur, les experts des services financiers numériques, ainsi que les consommateurs présents sur le continent et les MPME (Micro, Petites et Moyennes Entreprises).

De ce document de 139 pages, qui passe en revue le paysage des systèmes de paiement instantané (SPI) en Afrique, et évalue la mesure dans laquelle ils répondent aux normes d’inclusivité (en particulier pour les consommateurs à faibles revenus), il ressort donc que le GIMAC, à travers sa plateforme GIMACPAY, demeure très performant dans le référentiel des systèmes de paiement instantané inclusifs sur le continent. D’où sa présence cette année dans le top 05 des switchs (plateformes d’agrégation des transactions de paiements) qui remplissent les critères de plus grande évolutivité dans toute l’Afrique.

« Ce qui nous a marqué dans ce rapport c’est qu’à travers notre plateforme GIMACPAY, nous demeurons très performants dans le référentiel des systèmes de paiement instantané inclusif en Afrique. L’année passée, nous avons reçu l’Awards de meilleur intégrateur monétique africain pour la ZLECAf de l’année 2022 à Lomé au Togo. Cette année, GIMACPAY est dans le top 5 des switchs qui remplissent des critères de plus grande évolutivité dans toute l’Afrique, les quatre (04) autres switchs étant des switchs nationaux », indique le Directeur Général du GIMAC, Valentin Mbozo’o.

9,6 millions de transactions traitées pour un montant cumulé de 485 milliards de FCFA durant les dix premiers mois de l’année 2023

Parlant justement des performances de l’écosystème GIMACPAY, celles-ci ont été passées au crible par les équipes d’AfricaNenda, organisation indépendante dirigée par des Africains, créée pour accélérer la croissance des systèmes de paiement instantané inclusifs dont bénéficieront tous les africains, au cours de la période allant de janvier à juin de cette année.

Les données fournies par le GIMAC renseignent d’ailleurs que l’écosystème GIMACPAY a traité pendant les dix premiers mois de cette année jusqu’à 9,6 millions de transactions, pour un montant cumulé de 485 milliards de FCFA.  « Malgré les vicissitudes que nous ont imposées certains dysfonctionnements des participants de monnaie mobile, nous avons fait une progression spectaculaire. Nous avons aussi profité pour renouveler l’outil de production qui repose sur nos infrastructures matérielles et logicielles. S’agissant des logiciels, nous avons fait évoluer notre environnement aussi bien d’interopérabilité des mobiles et de transferts, que celle des cartes », explique Valentin Mbozo’o.

Valentin Mbozo’o, DG du GIMAC: « Dès le début de l’année prochaine (2024, Ndlr), le GIMAC entend revoir l’entièreté de son infrastructure matérielle. Quand on est leader, on doit toujours faire la course en tête, au risque d’être rattrapé en matière d’innovation »

D’ici la fin de cette année, le GIMAC compte démarrer 17 nouveaux services conformément à l’instruction N° 001/GR/2018 du Gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) portant sur l’interbancarité et l’interopérabilité.  « Dès le début de l’année prochaine (2024, Ndlr), le GIMAC entend revoir l’entièreté de son infrastructure matérielle. Quand on est leader, on doit toujours faire la course en tête, au risque d’être rattrapé en matière d’innovation », confie le DG du GIMAC.

Fruit du partenariat entre AfricaNenda, la Banque mondiale et la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique

Fruit d’un partenariat entre AfricaNenda, la Banque Mondiale et la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), avec le soutien de la Fondation Bill & Melinda Gates et la Rockefeller Philanthropy Advisors (RPA), le rapport SIIP 2023 vise à informer les acteurs du secteur public et du privé, aussi bien sur le continent que par-delà, des évolutions de l’écosystème des systèmes de paiements instantanés de détail en Afrique. Il comprend une évaluation du caractère inclusif de ces systèmes, aussi bien en matière de fonctionnalités (tous les utilisateurs finaux peuvent y accéder) que de gouvernance (tous les fournisseurs de services de paiement agréés y accèdent de manière équitable et sont autorisés à contribuer à leur conception).

Pour les besoins de ce rapport, seuls les systèmes dont les transactions et les fonctionnalités étaient actives au mois de juin 2023 ont été examinés. Les données contenues dans ce rapport ont, apprend-on, été recueillies à partir de ressources accessibles au public, des données partagées par certaines Banques Centrales et des agrégateurs de paiement en Afrique entre janvier et juin 2023.

Joseph Roland Djotié

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

1 × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments