mardi, 20 février 2024
AccueilA la uneDisponibilité du riz sur le marché : Des mesures pour stopper la...

Disponibilité du riz sur le marché : Des mesures pour stopper la pénurie à 03 mois des fêtes de fin d’année

(EcoFinances ) – Face à la suspension des exportations de riz par l’Inde , principal fournisseur du Cameroun, couplée aux manœuvres dolosives de certains opérateurs économiques, susceptibles d’occasionner une véritable pénurie de cette céréale dans les marchés du pays (à quelques mois des fêtes de fin d’année) , le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana, a décidé de prendre les taureaux par les cornes, en annonçant une série de mesures au terme d’une réunion de crise qu’il a présidée ce mardi 05 septembre 2023 à Yaoundé.

Alors que le pays dispose encore de  150 000 tonnes de riz en stock (suffisant pour couvrir les besoins du pays jusqu’en fin d’année), le Mincommerce prescrit le déploiement dans les prochains jours des caravanes mobiles de ventes promotionnelles de riz et des produits de première nécessité à Yaoundé et Douala, les deux plus grandes villes du pays.

« Afin de faciliter la tâche aux consommateurs, des caravanes mobiles de ventes de riz et des produits de première nécessité seront organisées dans les villes de Yaoundé et de Douala dans les délégations régionales du Commerce et les Communautés urbaines. Ceci, en collaboration avec les entreprises citoyennes qui, comme par le passé, bénéficieront des mesures d’accompagnement », indique-t-il.

Avant de rassurer : « Le risque de pénurie est éloigné pour les trois prochains mois. Nous voulons réduire les prix pour parvenir à un niveau soutenable. Des mesures d’accompagnement sont prises pour rassurer les consommateurs, sur l’ensemble du triangle national, qu’ils ne sont pas abandonnés ».

Autres mesures, l’interdiction de réexporter le riz dont ont tant besoin les ménages. D’après les acteurs économiques, les prix pratiqués sont ceux liés à la décision du 20 juillet 2023 relative à l’arrêt des exportations de riz par l’Inde premier fournisseur du Cameroun. Pour Luc Magloire Mbarga Atangana,   les spéculations et  conditionnements de ventes doivent cesser immédiatement. « J’en appelle à un sursaut patriotique. Les stocks sont disponibles, les mesures d’accompagnement sont envisagées », a déclaré le ministre.

Les mesures  prises  ce 05 septembre 2023 par le patron des questions commerciales au Cameroun interviennent non seulement à quatre mois des fêtes de fin d’année, mais aussi et surtout dans un contexte où l’approvisionnement du marché en cette denrée alimentaire rencontre des écueils : complications pour le transfert de fonds auprès des fournisseurs , coûts élevés du riz importé , problèmes de fiscalité, ventes conditionnées, etc…Un contexte morose qui donc a amené le membre du gouvernement à agir. Outre la suspension de l’exportation du riz par l’Inde, la dissimulation des stocks et  les spéculations font partie d’autres obstacles qu’a pu relever et dénoncer  le membre du gouvernement.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

5 − 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular