lundi, 04 mars 2024
AccueilA la unePatrimoine immobilier : L’Etat veut récupérer ses terrains des arrondissements de Douala...

Patrimoine immobilier : L’Etat veut récupérer ses terrains des arrondissements de Douala 1er et 2ème

Les occupants actuels des quartiers New-Bell, Camp Yabassi, Ngangue/Babylone, Nkolmintag/Nkolouloun, et autres, dans les arrondissements de Douala Ier et IIème sont sommés de se présenter, dans les prochains jours, au service départemental des Domaines du Wouri munis de tout document justifiant leur occupation.

(EcoFinances) – L’Etat a décidé d’accélérer le processus de récupération de ses terrains à Douala, comme l’indique si bien cette convocation administrative du chef de service départemental des Domaines dans le Wouri aux chefs des quartiers des arrondissements de Douala 1er et 2ème ainsi qu’aux occupants du domaine privé de l’Etat dans les quartiers que sont New-Bell, Camp Yabassi, Ngangue/Babylone, Nkolmintag/Nkolouloun et autres.  

Le document datant du 31 août 2023 et auquel EcoFinances a eu accès renseigne en effet que de nombreux ménages de cette partie de la capitale économique ont, ces dernières années, brillé par une occupation illégale et sauvage du domaine privé de l’Etat dans lesdits arrondissements. Raison pour laquelle il souhaite aujourd’hui voir clair dans cette affaire, à travers une vaste opération de recensement, d’assainissement de l’occupation anarchique du domaine privé de l’Etat qu’il va lancer prochainement.

« Messieurs les chefs des quartiers des arrondissements de Douala 1er et 2ème, occupants du domaine privé de l’Etat des quartiers suscités, objets des titres fonciers N°3843/W, 3844/W,3950/W, et 4119/W établis au profit de l’Etat du Cameroun , sont informés de la vaste opération de recensement, d’assainissement de l’occupation anarchique du domaine privé de l’Etat à Douala, conformément aux hautes instructions de Monsieur le ministre des Domaines, du cadastre et des affaires foncières », souligne le document signé du chef de service départemental  des Domaines du Wouri.

Rigueur et foudres de la loi

A en croire ce dernier, l’Etat se retrouve aujourd’hui dépossédé de son patrimoine immobilier sans contrepartie. Ce qui expose, apprend-on, les occupants illégaux « à la rigueur et aux foudres de la loi 80-22 du 14 juillet 1980 portant répression des atteintes à la propriété foncière et domaniale ».

Toutefois, le préfet du département du Wouri invite les occupants de ces espaces privés à se présenter au service départemental des Domaines du Wouri munis de tout document justifiant leur occupation. Reste à savoir si les pièces justificatives suffiront. Car, dans des situations similaires à Douala ou ailleurs sur le territoire national, l’Etat n’a pas souvent hésité à déguerpir même des occupants en possession d’un document « convainquant ». Puisqu’il s’agit bien ici de terrains octroyés à l’Etat bien avant qu’ils ne soient occupés (plus tard) par des familles en quête de logements.

La descente des équipes de recensement sur le terrain dans les prochains jours (tel qu’annoncée) permettra en tout cas de se faire une idée de la suite des événements.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

dix-huit − cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments