mercredi, 17 juillet 2024
AccueilA la uneFusion Gicam-Ecam: Emmanuel Wafo appelle les adhérents à sauver le Gicam de...

Fusion Gicam-Ecam: Emmanuel Wafo appelle les adhérents à sauver le Gicam de ceux qui veulent brader son patrimoine matériel et immatériel

Réagissant aux décisions rendues ce lundi 10 juillet par le TPI (Tribunal de première instance) de Douala et le TGI (Tribunal de grande instance) du Wouri, le PDG de Mit Chimie, par ailleurs président de la commission Economie et développement de l’entreprise au Gicam, tout en respectant lesdites décisions, réitère son objectif de défendre le respect de l’éthique et des règles de gouvernance au Gicam.

(EcoFinances) – Le leader du camp des contestataires à la fusion dissolution du Gicam, Emmanuel Wafo, chef d’entreprise et membre du Gicam, appelle les adhérents de la plus grande organisation patronale du pays à sauver le Gicam de ceux qui veulent brader son patrimoine matériel et immatériel. Celui qui est également le président de la commission Economie et développement de l’entreprise au Gicam  l’a clairement indiqué , ce mardi 11 juillet 2023, dans une réaction abondamment relayée sur les réseaux sociaux depuis ce matin.

En effet, les membres du Gicam prennent part depuis ce mardi 11 juillet à l’Assemblée générale extraordinaire (AGE) convoquée par le président actuel du Gicam, Célestin Tawamba, dont le second mandat s’achève en décembre 2023. Objectif : entériner ou non le traité de fusion signé le 05 avril dernier avec l’organisation patronale des PME, Entreprises du Cameroun (Ecam).

Toute chose que conteste depuis des semaines le PDG de Mit Chimie et de nombreux autres membres du Groupement. Y compris le Comité des Sages qui, ces dernières heures, a réitéré sa désapprobation au président du Gicam via une correspondance  à lui adressée le 10 juillet 2023.

Face au refus de Célestin Tawamba d’entendre raison, la contestation s’est finalement déportée sur le champ judiciaire. Plus précisément devant les tribunaux de Douala (TPI et TGI), où les juges ont rendu plusieurs décisions la semaine dernière et ce lundi 10 juillet.  Des décisions dont le camp des contestataires dit toutefois prendre acte.

« Nous prenons acte des décisions de ce jour qui ne sont qu’une étape. Le juge s’est déclaré incompétent parce que les rapports du commissaire à la fusion font l’objet de contestation devant le TGI du Wouri. Le juge l’a fait pour ne pas porter préjudice à l’action au fond pendante devant le TGI. Les autres procédures quant  à elles ont été reportés. Nous respectons ces décisions », a déclaré Emmanuel Wafo.

Avant d’ajouter : « Nous pensons avoir fait ce qui était notre devoir pour le bien du Gicam et du patronat. Nous nous en remettons au bon sens et à la clairvoyance des adhérents et espérons toujours pourvoir sauver le GICAM de ceux qui veulent brader le patrimoine matériel et immatériel de notre maison commune. Nous réitérons notre objectif de défendre le respect de l’éthique et des règles de gouvernance au GICAM ».

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

error: Contenu protégé !!! Content protected !!!