lundi, 04 mars 2024
AccueilA la uneFinances publiques : Le gouvernement travaille sur un collectif budgétaire qui permettra de...

Finances publiques : Le gouvernement travaille sur un collectif budgétaire qui permettra de rectifier le budget de l’Etat pour l’exercice 2023

Comme c’est le cas depuis 2018, il est question, d’après les autorités, d’adapter le budget de l’Etat à la conjoncture nationale et internationale.

(EcoFinances) – Les autorités camerounaises travaillent actuellement sur une loi de finances rectificative du budget de l’Etat pour l’exercice 2023, selon Cemile Sancak, la cheffe de mission qui conduit depuis quelques jours la 4ème revue du Programme économique et financier (PEF) conclu avec le Fonds monétaire international (FMI) pour la période 2021-2024, appuyé par la Facilité élargie de crédit (FEC) et le Mécanisme élargi de crédit (MEDC). Mme Sancak a fait cette révélation, ce lundi 08 mai 2023 à Yaoundé, au sortir de l’audience que lui a accordée le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey.

« Dans le cadre du cadrage macro-économique (exercice d’analyse de la situation économique et financière d’un pays réalisé conjointement par les administrations nationales et les organisations internationales , NDLR), les autorités camerounaises travaillent sur une loi de finances rectificative du budget 2023 », a-t-elle déclaré, précisant qu’un accent a été mis (pendant les échanges) sur les conditions nécessaires à déployer pour le développement du secteur privé en particulier, et sur l’économie nationale en général. Aussi, apprend-on, le Cameroun travaille également, s’agissant de la loi de finances 2024, sur plusieurs réformes visant à améliorer la collecte des recettes, l’efficacité de la dépense publique et le renforcement de la gouvernance, pour ne citer que ceux-ci.

Même si Cemile Sancak n’a pas donné de détails quant aux raisons de ce collectif budgétaire en préparation, l’on peut toutefois faire un lien avec la récente augmentation des prix du carburant (super et gasoil) décidée par le chef de l’Etat et qui est entrée en vigueur dès le 1er février 2023. Un révision à la hausse des prix qui n’était pas prévue lors de l’adoption de la loi de finances 2023 l’an dernier. En raison du poids important de la subvention des produits pétroliers dans le budget de l’Etat (700 milliards de FCFA en 2022), le chef de l’Etat a donc prescrit, fin janvier dernier, une hausse du litre de super de 100 FCFA (de 630 FCFA à 730 FCFA), et une augmentation du litre de gasoil de 145 FCFA (de 525 FCFA à 720 FCFA).

Le collectif budgétaire sur lequel le gouvernement travaille actuellement, et qui va permettre de corriger l’actuelle loi de finances en vue d’adapter le budget 2023 à la conjoncture nationale et internationale, ne sera sans doute pas le premier en dix ans. Car, pour ceux qui suivent de près l’actualité économique, ce sera ainsi la sixième année consécutive que le Cameroun procède à l’ajustement de son budget depuis 2018. En juin de cette année-là, le chef de l’Etat a signé une ordonnance portant collectif budgétaire, qui a permis au budget de l’Etat de passer de 4513,5 milliards à 4689,5 milliards de FCFA. Idem en 2019, 2020, 2021 et 2022. Des ajustements du budget de l’Etat justifiés par les crises économiques et sécuritaires secouant le pays, les fluctuations des cours du pétrole, la pandémie à coronavirus (Covid-19), etc…

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

six + 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments