mercredi, 21 février 2024
AccueilA la uneAccès à internet : La cherté et la perte des données mobiles...

Accès à internet : La cherté et la perte des données mobiles amènent des milliers de consommateurs à entrer en grève contre les opérateurs Orange et MTN Cameroun

Ces derniers ont entrepris une campagne de boycott (12h-14h) des services fournis par ces deux opérateurs de la téléphonie mobile, afin de les contraindre à baisser les prix des données mobiles qu’ils jugent élevés.

(EcoFinances) – La cherté et la perte des données mobiles au Cameroun ont obligé des milliers de consommateurs des produits des TIC à entrer en grève depuis lundi dernier (24 avril 2023) contre les deux plus grands opérateurs de la téléphonie mobile au Cameroun que sont MTN et Orange.

Regroupés au sein de plusieurs associations de défense des droits des consommateurs ou agissant seuls et par petits groupes sur les réseaux sociaux, ces nombreux consommateurs des produits et services fournis par ces opérateurs de la téléphonie mobile ont officiellement lancé l’opération « mode avion » depuis lundi dernier, de 12h à 14h.

« A travers cette action, les consommateurs que nous sommes voulons protester contre la cherté et la perte des données mobiles au Cameroun. Nous voulons surtout que ces opérateurs que sont MTN et Orange sachent que nous avons des droits. Ils doivent surtout baisser les prix, car ils sont trop chers. En Afrique du Sud comme en France, ils vendent les données mobiles à des prix vraiment bas. Nous voulons qu’ils ajustent les prix », explique Germain Tayou, client des opérateurs Orange et MTN Cameroun.

Développé à l’origine pour les voyages aériens, le mode avion, qui est encore appelé mode hors ligne ou mode autonome, sert à couper toutes les connexions sans fil sur un téléphone. C’est donc ce type de pression que les consommateurs camerounais des données mobiles ont choisi pour faire plier MTN et Orange Cameroun.

Parlant de la cherté de la data à travers le pays, des artistes comme Kareyce Fotso ont été parmi les premiers à la dénoncer, indiquant sur les réseaux sociaux que les prix pratiqués par les opérateurs télécoms demeurent trop élevés. « En France, chez Orange, tu as les appels illimités et 68 gigas de données mobiles avec 21 euros (14 000 FCFA). Pourquoi ça coûte si chère au Cameroun ? Soit on accepte de se faire ruiner, soit on dit non ensemble ! », a-t-elle déclaré sur sa page Facebook le week-end dernier.

Informée de la campagne de boycott des produits et services offerts par ces deux opérateurs, la ministre des Postes et télécommunications (Minpostel), Minette Libom Li Likeng, a convoqué les quatre opérateurs de la téléphonie mobile (MTN, Orange, Nexttel et Camtel) ainsi que le régulateur ART (Agence de régulation des télécommunications) à une réunion qu’elle a présidé ce jeudi 27 avril 2023 au sein de son département ministériel. Rencontre qui, d’après sa correspondance adressée le 25 avril 2023 aux responsables de ces différentes structures, avait un seul point à l’ordre du jour : amélioration de la qualité de service des communications électroniques et protection du consommateur.

Alors que nous bouclions cet article vers 17 h de cette journée du jeudi 27 avril 2023, les résolutions de la réunion de crise convoquée par la Minpostel n’étaient pas encore rendues publiques.

Il n’y a plus qu’à espérer que de cette rencontre sortiront des solutions susceptibles de calmer la colère des consommateurs, qui entendent maintenir leur campagne de boycott (12h-14) si Orange et MTN Cameroun ne baissent pas les prix des données mobiles au Cameroun.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

4 × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular