samedi, 13 juillet 2024
AccueilA la uneOrganisations patronales : Le Gicam fusionne avec Ecam pour créer un mouvement patronal...

Organisations patronales : Le Gicam fusionne avec Ecam pour créer un mouvement patronal plus puissant au service des créateurs de richesses

Le président du Gicam, Célestin Tawamba, l’a annoncé dans un communiqué publié en fin de semaine dernière.

(EcoFinances) – Le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), dirigé par Célestin Tawamba,  et Entreprises du Cameroun (Ecam), dirigé par Protais Ayangma, qui sont les deux principales organisations patronales du pays, ont décidé de mettre leurs énergies ensemble à l’effet de créer un mouvement patronal plus puissant au service des créateurs de richesses, selon un récent communiqué du Gicam dont EcoFinances.Net a obtenu copie.

Bien que le communiqué signé du président du Gicam, Célestin Tawamba,  ne donne aucun détail sur la forme que prendra cette fusion, il renseigne toutefois sur les objectifs de celle-ci. « L’objectif est d’ériger un patronat toujours plus fort et plus puissant au service de l’entreprise », précise le document.

En tant que la plus grande organisation patronale du Cameroun, avec ses 1000 membres dont plus de 24 associations, le Gicam pourrait, selon plusieurs analystes, absorber l’organisation patronale Ecam, qui compte actuellement environ 600 membres, tout en prenant en compte les revendications des PME et TPE qui y sont membres.

Quoiqu’il en soit, Célestin Tawamba y voit un gros avantage pour l’ensemble du secteur privé national. « Cette fusion densifiera davantage notre plaidoyer et renforcera notre capacité de persuasion dans notre lutte permanente pour l’amélioration de la compétitivité des entreprises en général et des PME en particulier », indique le président du Gicam, qui annonce la signature imminente du traité de fusion avec le président d’Ecam.

Cette fusion des deux principales organisations patronales intervient dans un contexte où le Gicam, via son président actuel, milite depuis 2017 pour le rassemblement de toutes les énergies aux fins de se faire davantage entendre par le secteur public. D’ailleurs, après son élection au poste de président du Gicam, à la suite de l’assemblée générale élective de juin 2017, il avait promis de faire du Gicam, un Groupement puissant, fort, audible, influent et protecteur des entreprises.  Tout comme il avait promis d’accorder la priorité au rassemblement, réconciliation et à la relance.

La fusion dont il est question ici intervient également après la mise sur pied (en 2019) d’une instance de concertation entre le Gicam et Ecam. Dénommée « Coordination patronale », cette dernière planchait sur cinq domaines dont la fiscalité, les PME, les questions macroéconomiques, le dialogue État-secteur privé et le dialogue employeurs-travailleurs. Enfin, cette fusion se réalise un peu plus de 12 ans après la démission du président d’Ecam, Protais Ayangma, du Gicam à la suite d’une élection fortement disputée (et contestée), mais remportée par feu André Fotso, alors PDG de Cométal et de 3T.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

error: Contenu protégé !!! Content protected !!!