samedi, 13 juillet 2024
AccueilA la uneMarché financier : Les titres « Bdeac 6% Net 2022-2029 » admis à la cote...

Marché financier : Les titres « Bdeac 6% Net 2022-2029 » admis à la cote de la Bvmac ce 15 février 2023, pour un encours global de 110,8 milliards de FCFA

Pendant la séance de cotation de ce mercredi 15 février 2023, 100 obligations « Bdeac 6% Net 2022-2029 » ont été échangées au prix de 100% de leur valeur nominale qui est de 10 000 FCFA, soit un montant de 1 005 096 FCFA, coupon compris

(EcoFinances) – Au cours de la première cotation de l’obligation « Bdeac 6% Net 2022-2029 », qui s’est déroulée ce mercredi 15 février 2023 à Douala, ce sont en tout 11,08 millions de titres (11 085 633 titres)  « Bdeac 6% Net 2022-2029 » qui ont été admis  à la cote de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (Bvmac), pour un encours global de 110,8 milliards de FCFA (110 856 330 000 FCFA), selon un communiqué du directeur général de la Bvmac, Louis Banga Ntolo, qui renseigne que ces titres sont cotés au compartiment « C-Obligatoire » de la Bvmac.

Pendant la séance de cotation de ce mercredi 15 février, 100 obligations « Bdeac 6% Net 2022-2029 » ont été échangées au prix de 100% de leur valeur nominale qui est de 10 000 FCFA, soit un montant de 1 005 096 FCFA, coupon compris. Une preuve s’il en était encore besoin de l’impact positif du message du directeur général de la Bvmac à l’endroit des investisseurs, peu avant l’admission (en matinée) des titres de la Bdeac à la cote de la bourse unifiée de l’Afrique centrale.

« Chers investisseurs, Mesdames, Messieurs, à partir de ce jour (15 février 2023, Ndlr), il vous sera possible d’acheter ou vendre ces nouveaux actifs financiers en vous adressant aux sociétés de bourses agréées par la Cosumaf (Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale), et ce, jusqu’au mois de décembre 2029, date de maturité terminale des obligations Bdeac 6% Net 2022-2029 », a-t-il déclaré.

Tout comme il a profité de l’occasion pour souligner qu’en accueillant ainsi ce mercredi les 11,08 millions d’obligations de la Bdeac à la cote de la Bvmac, le marché boursier sous régional passe de 10 à 11 lignes obligataires cotées, totalisant un encours de global de dettes listées de 1157 milliards de FCFA, soit une augmentation d’environ 9,6% en 24 heures.« Parallèlement, ajoute le DG de la Bvmac, le poids du marché financier de l’Afrique centrale sur le Produit intérieur brut (PIB) régional passe en 24 heures, de 1,96% à 2,15% (1157 +70/ 56 909 milliards de FCFA) à l’issue de la journée de cotation du 15 février 2023 ».

Le président de la Bdeac a sonné la cloche à 11h, ce mercredi 15 février 2023, à la Bvmac.

Plus de 300 milliards de FCFA mobilisés pour des projets de développement

D’après le président de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (Bdeac), Dieudonné Evou Mekou, le titre obligataire présenté ce 15 février à la cotation officielle de la Bvmac représente la dernière tranche du programme triennal d’émission obligataire de 300 milliards de FCFA autorisée par les instances décisionnaires de la Banque pour la période allant de 2020 à 2022.

A l’en croire, la Bdeac aura ainsi levé sur le marché régional près de 323 milliards de FCFA dans le cadre dudit programme. « Cette récurrence de la Bdeac sur le marché traduit notre volonté de mobiliser, avec la contribution de tous les acteurs du marché, l’essentiel du potentiel de notre marché financier régional pour financer l’émergence des économies de notre communauté », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que, via ses interventions sur le marché financier, la Banque ambitionne de se positionner comme un émetteur de confiance et de référence (s’agissant notamment des caractéristiques) pour les opérations sur le compartiment obligataire.

A travers cette admission de ses titres à la cote de la Bvmac, l’émetteur Bdeac représente désormais à lui seul jusqu’à 32% des encours de dettes cotées sur le marché financier régional, et plus de 24% du volume des titres de créances listés, circulant dans la comptabilité titres des teneurs de compte conservateurs agréés et du dépositaire central. « Cet emprunt vient ainsi consolider définitivement le positionnement de la Bdeac comme émetteur de référence de notre marché financier régional », a conclu Louis Banga Ntolo.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

error: Contenu protégé !!! Content protected !!!