mardi, 16 juillet 2024
AccueilA la uneInitiative FARM : 138 projets présélectionnés sur la base des critères relatifs à la...

Initiative FARM : 138 projets présélectionnés sur la base des critères relatifs à la taille des projets et l’état de maturité de ceux-ci, selon le Gicam

Bien que disposant des atouts tels que la disponibilité des sites ainsi que la maîtrise des technologies, les principaux besoins exprimés par les porteurs de projets concernent le besoin de financement, l’accès aux intrants et équipements.

EcoFinances) – Dans le cadre l’Initiative FARM (Food and Agriculture Résilience Mission – Mission pour la résilience alimentaire et agricole) portée par le Gicam (Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), dont l’objectif est de contribuer à l’indépendance alimentaire du Cameroun, la principale organisation patronale du pays a jusqu’ici déjà enregistré 662 dossiers dont 138 présélectionnés sur la base des critères relatifs à la taille des projets et l’état de maturité de ceux-ci.

C’est ce qu’indique Valérie Mbono, directrice exécutive du Gicam, qui a fait le résumé des souscriptions à cette initiative, pendant le Forum de l’investissement privé dans l’agriculture et l’élevage au Cameroun qui s’est déroulé ce 10 février 2023 au siège du Groupement. Un évènement auquel ont notamment pris part, outre le président du Gicam, Célestin Tawamba, les ministres de l’Agriculture et du développement rural (Minader), Gabriel Mbairobe, de l’Elevage, des pêches et des industries animales (Minepia), Dr Taïga, l’ambassadeur de France au Cameroun, Thierry Marchand, Anne Sophie Avé, ambassadeur pour la diplomatie publique en Afrique ; et Jean Marc Gravellini, représentant de l’Alliance ALFA, pour ne citer que ceux-ci.

A l’en croire, bien que disposant des atouts tels que la disponibilité des sites ainsi que la maîtrise des technologies, les principaux besoins exprimés par les porteurs de projets concernent le besoin de financement, l’accès aux intrants et équipements.

Des préoccupations qui ne sont pas si différentes de celles relevées par la plupart des participants à ce Forum de l’investissement privé dans l’agriculture et l’élevage au Cameroun. Il y a par exemple la question des modalités de financements des projets dans le cadre de cette initiative qui est revenue. En réaction, les organisateurs du Forum ont indiqué qu’une démarche de Proparco (institution financière de développement française, opérant dans les pays en développement et émergent) devrait permettre de définir un mécanisme de financement adapté au secteur agricole.

Les ministres de l’Agriculture (Minader) et de l’Elevage (Minepia) ont pris part au Forum de l’investissement privé dans l’agriculture et l’élevage au Cameroun ce 10 février 2023 à Douala.

La souveraineté alimentaire est devenue un enjeu majeur pour l’ensemble des pays du globe

Pendant les échanges, les participants ont aussi insisté sur l’accompagnement des entrepreneurs dans le montage des projets, qui se fait notamment à travers la mise à disposition des réserves foncières pour le développement des grandes exploitations ou du matériel végétal et d’élevage. Ainsi que sur la mise en œuvre de mesures d’accompagnement de certaines filières (huile de palme et soja notamment), qui s’oriente notamment vers l’amélioration de la productivité des exploitations familiales pour ce qui concerne la filière huile de palme à travers un programme évalué à près de 400 milliards de FCFA à l’horizon 2035.

Le Forum de l’investissement privé dans l’agriculture et l’élevage au Cameroun que vient d’abriter le Gicam intervient dans un contexte où le pays tout entier continue de subir les conséquences de la fluctuation des prix des produits alimentaires à l’international, provoquées par des évènements tels que la pandémie à Covid-19 et la guerre russo-ukrainienne. Une situation qui a amené le gouvernement et le secteur privé national à mieux mesurer les enjeux de l’indépendance alimentaire.

Le président du Gicam, Célestin Tawamba, a d’ailleurs profité de ce forum pour rappeler que la « la souveraineté alimentaire est devenue un enjeu majeur pour l’ensemble des pays de notre planète et peut-être encore plus pour les pays en voie de développement que nous sommes ».  Un forum qui est né de la volonté commune du Gicam, du Medef International et ALFA de « contribuer à la structuration des filières complètes et durables combinant les productions agricoles et d’élevage, la professionnalisation des acteurs, la transformation et la commercialisation, la chaîne logistique et le renforcement des infrastructures indispensables à l’épanouissement de ces filières ». 

Pour rappel, ce forum est la résultante de la signature en juillet 2022 d’un MOU (Memorandum of Understanding) entre les trois organisations, à la faveur de la visite officielle du président français, Emmanuel Macron, au Cameroun. Le forum, qui a accueilli les porteurs de projet sélectionnés au terme de l’appel à manifestation d’intérêt du 06 janvier 2023, a, apprend-on, permis de les doter des outils pour comprendre les contours de l’initiative FARM, les incitations et les accompagnements existants. Et surtout, d’établir des contacts avec les partenaires du Gicam dans la perspective de fructueuses ententes.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

error: Contenu protégé !!! Content protected !!!