samedi, 13 juillet 2024
AccueilA la uneEntreprenariat féminin : Les premiers pas du programme Wonder au Cameroun

Entreprenariat féminin : Les premiers pas du programme Wonder au Cameroun

Sous la conduite éclairée du Centre d’innovation et d’entrepreneuriat (JFN) en partenariat avec E4Impact et le concours notable de la Banque africaine de Développement (BAD), l’initiative d’incubation des femmes entrepreneures vient d’être lancée à Yaoundé.

Un nouveau jour s’est levé ce 31 janvier 2023 pour 60 entreprises conduites très souvent d’une main de fer dans un gang de velours par de dynamiques femmes camerounaises. Une cuvée d’entrepreneures sélectionnées et présentées dans l’enceinte de l’antenne JFN Center à Yaoundé lors du lancement officiel du programme Wonder au Cameroun. Le concept innovant encadré par Le Centre d’innovation et d’entrepreneuriat (JFN) en partenariat avec E4Impact avec l’appui notable de la Banque africaine de Développement (BAD) est une synergie d’actions en vue de limiter les nombreuses barrières à l’accès au financement des femmes en Afrique. « La femme, affirme Flavien Tchamdjeu, reste le pilier de l’économie et une initiative sans inclure les femmes déstructure l’économie. C’est la aison pour laquelle tous les programmes que nous faisons à E4Impact , il y a 50% pour les femmes et 50% d’hommes ».

De la grammaire du directeur Afrique francophone de E4Impact foundation, les femmes constituent la pierre angulaire de l’économie africaine. Celles-ci investissent 90% de leurs revenus dans l’entrepreneuriat, contre 40% pour les hommes. Pour ce faire, Il est important d’appuyer les nombreux projets des femmes du continent afin de constituer une cuvée de femmes milliardaires. D’où, la contribution de la BAD à travers le programme Afawa qui accompagne le secteur privé féminin. Des appuis divers qui vont de la facilité d’accès des femmes au financement à un assainissement du climat des affaires, tout en assurant un renforcement permanent des capacités des femmes entrepreneures.

Selon les données officielles, les femmes investissent 90% de leurs revenus dans l’entrepreneuriat, contre 40% pour les hommes

La nécessité d’un changement de paradigme est importante dans l’optique de faire de ces dernières des capitaines d’industries, ce qui permettra de tirer vers le haut la croissance économique du continent en général et partant celle du Cameroun en particulier. Conscient des secteurs porteurs pour lesquels la femme s’investit à l’instar de l’agriculture, le commerce et l’environnement, il est plus qu’urgent de leur apporter des soutiens multiples. Le Cameroun fait partie ,avec le Kenya,  des deux pays qui ont été choisis pour le lancement de ce programme. Le pays hôte de ce jour est le centre pilote de cette initiative. Enfin, dans le cadre de la seconde phase de ce Wonder Program, 20 femmes chefs d’entreprises vont intégrer pendant six (06) mois l’accélérateur « JFN- E4Impact accelerator » dans l’optique de fabriquer une classe d’entrepreneures modernes et compétitives.

En guise de rappel, Antoine Nkolo Biyidi réitère que c’est un programme qui concerne essentiellement la composante accélération des entreprises à fort potentiel. L’objectif visé, selon le directeur de JFN Center, est de permettre à ces entreprises qui ont déjà fait leur preuve par leur existence formelle et un modèle économique capable de rivaliser avec un marché qui crée de la valeur. Des préalables qui permettront aux partenaires d’appuyer ces structures pour qu’elles montent en puissance.

Brice Ngolzok

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

error: Contenu protégé !!! Content protected !!!