vendredi, 14 juin 2024
AccueilA la uneFer de Mbalam-Nabeba : Le décès de Gabriel Dodo Ndoke ne changera rien...

Fer de Mbalam-Nabeba : Le décès de Gabriel Dodo Ndoke ne changera rien à la marche du projet, selon le président Paul Biya qui a reçu en audience l’émissaire du président Sassou Nguesso ce 02 février 2023

Le ministre d’Etat, ministre des Industries minières et de la géologie du Congo était porteur d’un message du président congolais, le président Dénis Sassou Nguesso.

(EcoFinances) – Le décès du ministre camerounais des Mines, de l’industrie et du développement technologique (Minmidt), Gabriel Dodo Ndoke, des suites de malaise le 21 janvier dernier à l’hôpital de la CNPS à Yaoundé, ne changera rien à la marche du projet, selon le président de la République , Paul Biya, qui a reçu en audience, ce jeudi 02 février 2023 au Palais de l’Unité, le ministre d’Etat, ministre des Industries minières et de la géologie, Pierre Oba, porteur d’un message du président congolais, le président Dénis Sassou Nguesso.

« Le chef de l’Etat a assuré que le décès du ministre Gabriel Dodo Ndoke ne changera rien à la marche du projet d’exploitation du minerai de fer de Mbalam-Nabeba et qu’il donnera des instructions pour que nous maintenions le cap, parce que nous n’avons de choix que de réussir ce projet », a déclaré l’envoyé spécial du président Dénis Sassou Nguesso, précisant qu’il a aussi été question de faire le point des avancées de ce mégaprojet, le projet de fer de Mbalam-Nabeba.

« Nous en avons parlé abondamment et j’ai reçu de nouvelles orientations du président Paul Biya », va-t-il souligner, ajoutant qu’avec le président Paul Biya ils ont également échangé au sujet du décès de son homologue camerounais, le ministre des Mines, de l’industrie et du développement technologique (Mindmidt), Gabriel Dodo Ndoke.

S’exprimant au sujet de l’état d’avancement de ce grand projet, qui créera des milliers d’emplois dans ces deux pays frères et amis, le ministre d’Etat congolais Pierre Oba a fait savoir qu’il avance dans le bon sens. Selon les autorités camerounaises, les travaux d’infrastructures vont démarrer du coté camerounais, tel qu’arrêté d’accord parties. Tout comme, apprend-on, l’assouplissement des mesures de restrictions en raison de la pandémie à coronavirus (Covid-19) en Chine devrait permettre aux partenaires chinois d’intensifier les travaux.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

error: Contenu protégé !!! Content protected !!!