mardi, 27 février 2024
AccueilA la uneDécès de Gabriel Dodo Ndoke : Le ministre d’Etat congolais Pierre Oba présente...

Décès de Gabriel Dodo Ndoke : Le ministre d’Etat congolais Pierre Oba présente ses condoléances au ministre par intérim des Mines Fuh Calistus Gentry

Il a effectué ce jeudi 02 février une visite de condoléances et de réconfort au ministère des Mines, de l’industrie et du développement technologique (Minmidt) à Yaoundé.

(EcoFinances) – « La disparition subite du ministre camerounais des Mines, de l’industrie et du développement technologique (Minmidt), des suites de malaise à l’hôpital de la CNPS le 21 janvier dernier à Yaoundé, ne devrait en aucun cas décourager les responsables en charge d’assurer la matérialisation du projet d’exploitation du minerai de fer de Mbalam-Nabeba », a déclaré, ce jeudi 02 février 2023 à Yaoundé, le ministre d’Etat congolais, ministre des Industries minières et de la géologie, Pierre Oba, qui a présenté ses condoléances au ministre par intérim des Mines, de l’industrie et du développement technologique (Minmidt), Fuh Calistus Gentry.

Apprendre à vitre avec cette situation triste

« Nous devons apprendre à vivre avec cette situation triste. Car elle fait partie de la vie. Quand ça arrive, on pleure. On essuie les larmes et on continue la marche. Pour nous qui avons encore le challenge de travailler pour le méga projet (projet de fer de Mbalam-Nabeba), la douleur que nous éprouvons aujourd’hui suite à la disparition subite de ce frère et ami, je souhaite vraiment que sa disparition se transforme en énergie pour nous donner la force de continuer cette mission », a-t-il déclaré.

Avant d’ajouter : « Je sais combien, tous deux, nous étions attachés à ce projet. Avec sa disparition, nous allons en faire un défi. Nous devons absolument réussir ce projet. C’est pourquoi je n’ai pas hésité à venir me mettre à vos côtés pour que nous pleurions ensemble, même si vous ne voyez pas les larmes couler. Chacun de nous est en deuil ».

Présentant ses condoléances les plus émues et les plus attristées au ministre Fuh Calistus Gentry et à tout le personnel du ministère des Mines, il a surtout recommandé le courage. « Malgré son départ brusque, nous avons encore beaucoup à faire », a insisté Pierre Oba.

Le ministre d’Etat congolais Pierre Oba recommande le courage au ministre par intérim des Mines et ses collaborateurs, pour la poursuite des projets dont celui de Mbalam-Nabeba.

Les remerciements du ministère camerounais des Mines

En réaction, le ministre par intérim en charge des Mines, Fuh Calistus Gentry, a remercié le ministre d’Etat congolais, ministre des Industries minières et de la géologie pour s’être donné la peine d’effectuer cette visite de condoléances et de réconfort au Minmidt.« Monsieur le ministre d’Etat, nous souhaitons vous dire combien nous sommes touchés, mes collaborateurs et moi-même, pour la peine que vous vous êtes donnée en nous faisant cette visite de condoléances que nous apprécions à sa juste valeur », a-t-il indiqué, reconnaissant que le pays tout entier ainsi que le personnel du ministère des Mines (Minmidt) travers une période stressante et triste depuis la disparition du ministre Gabriel Dodo Ndoke.

Bien avant de se rendre au ministère des Mines où il a présenté ses condoléances au ministre par intérim Fuh Calistus Gentry, le ministre d’Etat Pierre Oba a été reçu en audience dans la matinée au Palais de l’Unité par le président de la République, Paul Biya. Audience pendant laquelle les deux personnalités ont surtout parlé du décès du ministre Gabriel Dodo Ndoké, mais aussi de l’avenir du projet d’exploitation du minerai de fer de Mbalam-Nabeba. Porteur d’un message du président congolais Dénis Sassou Nguesso, le ministre d’Etat Pierre Oba n’a pas quitté le Palais de l’Unité sans obtenir les assurances du président camerounais qui a clairement indiqué que « la disparition du ministre camerounais des Mines ne changera rien à la marche du projet ».

Un méga projet qui va générer des milliers d’emplois au Cameroun et au Congo

Ecartelé entre le Cameroun et le Congo, le gisement de fer de Mbalam-Nabeba est une réserve de niveau mondial. Son schéma d’exploitation prévoit, apprend-on, un déploiement en deux phases. L’exploitation de ce minerai de fer, qui est confiée à la société Cameroon Mining Company-CMC, filiale de Coconut Logic Holdings Pte Ltd qui contrôle également Bestway Finance), devrait permettre de produire, dans la première phase, près de 40 millions de tonnes de minerai (à enfournement direct) sur une période de douze (12 ans). Tandis que la deuxième phase permettra le prolongement de l’exploitation de ce gisement de plus de 15 ans en produisant un concentré d’itabirite hématite à haute teneur. Il s’agit d’un méga projet qui va nécessiter des investissements estimés à plus de 5000 milliards de FCFA. Selon les experts, ce projet va générer des milliers d’emplois au Cameroun et au Congo.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

quatre × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments