mardi, 27 février 2024
AccueilA la uneAppui à la compétitivité : Plusieurs entreprises bientôt bénéficiaires du financement du...

Appui à la compétitivité : Plusieurs entreprises bientôt bénéficiaires du financement du DACC

La septième session du Comité de pilotage du Dispositif d’appui à la compétitivité du Cameroun (Copil/DACC) s’est déroulée ce jeudi 26 janvier 2023 à Douala sous la présidence du directeur général de l’Economie au Minepat, Isaac Tamba.

(EcoFinances) – Plusieurs projets portés par les entreprises locales (notamment les PME et les TPE) seront bientôt bénéficiaires du financement du Dispositif d’appui à la compétitivité du Cameroun (DACC). C’est ce qu’indique le coordonnateur du Comité de suivi opérationnel du DACC, Strafort Pedie, qui s’est entretenu avec les médias ce jeudi 26 janvier 2023 à Douala, pendant la septième session du Comité de pilotage du DACC présidée par le directeur général de l’Economie au Minepat (ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire), Isaac Tamba.

A l’en croire, plusieurs projets ont déjà été soumis aux banques et environ quatre desdits projets seront bientôt financés grâce aux fonds de cet instrument de la coopération Cameroun-Union européenne (UE) qu’est le DACC. « Plusieurs projets ont déjà été soumis aux banques. Je pourrais citer le cas de deux banques particulières qui ont des lignes de crédit qui ont été mises en place avec une partie des fonds du DACC, notamment en termes de subvention aux taux d’intérêts. Ces projets-là sont en cours d’étude. Nous avons des attentes positives au niveau de ces deux banques. Aujourd’hui, nous avons environ 04 projets qui sont bien situés et dont les banques nous ont indiqué qu’ils pourront bénéficier du financement. Donc l’année qui commence va nous permettre de massifier ce genre d’initiatives », a-t-il déclaré pendant ce 7ème Copil du DACC consacré à l’examen et à la validation du plan d’action du premier semestre 2023 et la clarification du cadre contractuel du mécanisme de financement DACC entre la BEI (Banque européenne d’investissement), les banques et le DACC.

Les financements qui seront dans les prochains jours accordés aux entreprises locales sont, apprend-on, la résultante d’un travail acharné qui a été fait au cours des deux dernières années. « Les deux premières années nous ont permis d’identifier les besoins des entreprises, de commencer les soutiens. Plusieurs business plans ont été élaborés au sein des entreprises, parce que c’est l’une des faiblesses que nous avions constatées dans les entreprises. Les experts y sont allés. Ils ont identifié leurs difficultés et élaboré les business plans pour que leurs dossiers soient mis à la disposition des institutions financières. Ces soutiens sont en cours », ajoute Strafort Pedie.

Les PME actives dans la transformation des produits agricoles font partie des cibles du DACC.

Vers l’élaboration du livre blanc du secteur privé

D’après le coordonnateur du Comité de suivi opérationnel du DACC, les projets ne se limitent pas seulement au niveau des entreprises. Il y a le volet amélioration du climat des affaires. Dans ce volet, les équipes du DACC ont, en 2022, travaillé à l’élaboration de la cartographie des organisations intermédiaires. Il ne reste plus que l’élaboration du livre blanc du secteur privé, apprend-on. « La difficulté qu’il y a dans le dialogue public-privé c’est la représentativité du secteur privé. Le projet vise aussi à améliorer cette représentativité pour que le gouvernement puisse savoir quel est le secteur privé avec qui il parle. Donc, le projet va structurer le secteur privé pour un dialogue qui contribue plus aux objectifs de développement du pays », fait-il savoir.

La septième session du Copil/DACC ,qui s’est tenue ce 26 janvier à Douala, ne s’est pas achevée sans la formulation plusieurs recommandations dont l’opérationnalisation du dialogue entre les banques, la BEI et le DACC afin de permettre l’accélération du processus de financement des projets accompagnés par le DACC ; ou encore la mise en place et la supervision d’un cadre de collaboration entre la BEI, les banques et le DACC pour apprécier les demandes de financement.

Pour rappel, le DACC, qui est l’instrument de la coopération entre le Cameroun et l’Union européenne, est financé à hauteur de de 10 millions d’euros (6,5 milliards de FCFA) par l’UE. Il est mis en œuvre depuis le 20 janvier 2020, avec pour objectif de contribuer au renforcement de l’économie camerounaise et à la création d’emplois via l’amélioration de la compétitivité. En tant qu’organe paritaire secteur public/secteur privé, le Copil est, pour sa part, l’instance de concertation, d’orientation et de supervision du DACC et il est responsable de l’orientation politique et stratégique, ainsi que de l’évaluation générale de ses performances.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

4 × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments