mercredi, 21 février 2024
AccueilA la uneAluminium : Les exportations en hausse de 15,6% pour se situer à 36,2...

Aluminium : Les exportations en hausse de 15,6% pour se situer à 36,2 milliards de FCFA en 2022

Au cours des neuf premiers mois de l’année 2022, les cours de l’aluminium se sont accrus de 19,8% passant de 2369,1 dollars la tonne en 2021 à 2 838,0 dollars en 2022.

(EcoFinances) – Les exportations d’aluminium se sont bien comportées au cours des neuf premiers mois de l’exercice 2022, selon le bulletin des exportations des matières premières du ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat) de décembre 2022, qui renseigne que les volumes d’aluminium brut se situent à 32 457 tonnes contre 27 632 tonnes sur la même période en 2026, soit un accroissement de 17,5%. Concernant la valeur des exportations sur cette période, elle connaît, apprend-on, une augmentation de 15,6% pour se situer à 36,2 milliards en 2022.

Une amélioration des exportations qui s’explique en partie par le fait que le marché de l’aluminium a été marqué au cours du premier trimestre de l’année 2022 par une forte demande émanant notamment des secteurs de l’aéronautique, des BTP, de l’automobile et des matériels de signalisation. Une situation qui a contribué à raffermir davantage les cours mondiaux de ce produit qui a atteint un niveau record de 4000 dollars la tonne. Le document consulté par Ecofinances.net parle des cours de l’aluminium qui se sont accrus de 19,8% passant de 2369,1 dollars la tonne en 2021 à 2 838,0 dollars en 2022.

Quant aux exportations en volume de tôles en aluminium, elles se sont inscrites à la baisse de 5% en glissement annuel entre janvier et septembre 2022.  Cette évolution est, apprend-on, la conséquence d’un recentrage vers le marché local du principal opérateur à l’effet de pallier à la hausse des prix du fret.

Cependant, nous apprend le Minepat, le secteur de l’aluminium a aussi été marqué par la fusion-absorption de Socatral (Société camerounaise de transformation de l’aluminium) par Alucam (Aluminium du Cameroun), à l’effet de garantir la pérennité de cette dernière en proie à certaines difficultés depuis quelques années.  « Cette fusion qui permet la réduction des coûts de production présente également une opportunité de développement à travers le déploiement d’un nouveau modèle d’affaires orienté sur la fabrication et la vente des produits à forte valeur ajoutée ainsi que la transformation locale dudit produit », indique le Minepat, précisant que pour renforcer la compétitivité et la viabilité d’Alucam, l’Etat du Cameroun avait repris en avril 2021 sa dette vis-à-vis d’ENEO (Energy of Cameroon) pour un montant de 33,6 milliards de FCFA.

Sur la base de ses analyses, le Minepat croit savoir que la dynamique de production devrait s’inscrire dans une tendance haussière « en lien avec le nouveau modèle de développement du principal opérateur Alucam et l’amélioration de sa situation financière ». Toutefois, apprend-on, des facteurs de risque existent en raison des effets de la hausse du coût de l’énergie au niveau mondial et des risques géopolitiques entre les pays avancés, la Chine et la Russie.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

quinze + dix =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular