samedi, 13 juillet 2024
AccueilA la uneBIP 2023 : L’Etat va investir 1422,9 milliards de FCFA dans les projets...

BIP 2023 : L’Etat va investir 1422,9 milliards de FCFA dans les projets de développement cette année

Les infrastructures et la production se taillent la part du lion avec 77,3% de l’enveloppe globale consacrée cette année au Budget d’investissement public (BIP). Ce qui, selon le Minepat, est en adéquation avec la Stratégie nationale de développement 2020-2030 (SND30) qui vise la transformation structurelle de l’économie du pays.

(EcoFinances) – En 2023, l’enveloppe globale consacrée à l’investissement public est de 1422,9 milliards de FCFA en Autorisation d’engagement (AE) et de 1386,8 milliards de FCFA en Crédits de paiement (CP), selon le ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat), qui vient de rendre public le journal des projets pour cette année.

Par rapport à celui de l’année dernière, le Budget d’investissement public (BIP) pour l’exercice 2023 enregistre ainsi une baisse de 2,3% en valeur relative et de 32,3 milliards de FCFA en valeur absolue. Soit 22,1% du budget général qui cette année est de 6345,1 milliards de FCFA, contre 6080,5 milliards de FCFA en 2022.

D’après le Minepat, cette baisse résulte essentiellement de la reclassification, en faveur des dépenses courantes, de certains projets sur financements extérieurs (autrefois considérés comme des dépenses d’investissement).

Comme en 2022, le BIP 2023 accorde, apprend-on,  « la priorité à l’achèvement et la mise en service des projets en cours et des grands projets de première génération, la relance de la production des spéculations de consommation de masse dans le cadre de la politique d’’import-substitution (Riz, maïs, poisson, lait, produits pharmaceutiques, etc.), la mise en œuvre des plans présidentiels de reconstruction des régions du Nord-Ouest, du Sud-Ouest et de l’Extrême-Nord, et le renforcement des ressources dédiées au financement de la décentralisation ».

Comme en 2022, l’Etat va poursuivre cette année la relance de la production des spéculations de consommation de masse dans le cadre de la politique d’import-substitution.

Autre priorité de l’Etat cette année, l’accélération de la décentralisation à travers le maintien de la dynamique d’accroissement des ressources transférées aux CTD (Collectivités territoriales décentralisées).« En marge des ressources prévues pour la mise en place des Régions, le montant total des ressources d’investissement transférées aux Communes est de FCFA 114,9 milliards, soit 18,2 % des ressources internes ordinaires affectées au BIP 2023 », indique le Minepat,

Une lecture détaillée du journal des projets qui seront déployés à travers le pays cette année permet de voir que les secteurs des infrastructures et de la production (principaux secteurs porteurs de croissance et d’emplois) se taillent la part du lion dans la répartition de ce budget avec un taux de 77,3% du BIP 2023. C’est l’équivalent de 1099,7 milliards de FCFA. Ce qui, selon le Minepat, est en adéquation avec la Stratégie nationale de développement 2020-2030 (SND30) qui vise la transformation structurelle de l’économie du pays.

Globalement, le BIP 2023, tout comme celui des exercices précédents, « vise à permettre la relance économique, consolider la résilience de l’économie nationale et assurer un développement inclusif et durable ».

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

error: Contenu protégé !!! Content protected !!!