mardi, 20 février 2024
AccueilA la uneProduits pétroliers : La pénurie pénalise plusieurs entreprises et ménages de Yaoundé

Produits pétroliers : La pénurie pénalise plusieurs entreprises et ménages de Yaoundé

A cause de la rareté du super et du gasoil dans la plupart des stations-services de la capitale politique du pays, les agents économiques sont obligés de subir depuis ces dernières 24 heures un sérieux manque à gagner. Les autorités n’ont pour l’instant pas encore réagi face à cette situation.

(EcoFinances) – Les entreprises et ménages de la ville de Yaoundé peinent à fonctionner normalement en raison de la pénurie des carburants (super et gasoil) dans la plupart des stations-services, selon plusieurs habitants de la capitale politique du pays qui éprouvent du mal à s’offrir le précieux liquide depuis ce dimanche 08 janvier 2023.

Une situation, qui s’est en fait aggravée depuis les premières heures de ce lundi 09 janvier, avec la reprise du travail, comme le montrent ces images de véhicules et autres mototaxis agglutinés dans les points de distribution et qui font le tour de la toile depuis quelques heures.  « Hier, je n’ai pas pu travailler à cause de la pénurie du carburant. Même après avoir fait le tour de trois stations-services, c’était très difficile d’acheter la quantité dont j’ai besoin. J’ai dû jongler avec le peu que j’avais en réserve », confie Paul K, taximan du quartier Obili, qui reconnaît que les tarifs du transport urbain ont connu une légère hausse ces dernières heures.

Bien que n’ayant pas travaillé ce dimanche 08 janvier, Joseph M, chauffeur taxi de 56 ans résidant au quartier Mvan, s’est contenté du carburant conservé la veille pour reprendre le travail ce lundi matin. « Sauf que je ne suis pas certain de finir ma journée avec le carburant que j’ai dans le réservoir de mon véhicule. Depuis 10h du matin, je cherche du carburant pour remplir mon réservoir, mais je n’en trouve pas. J’ai déjà fait plus de cinq stations-services et je risque de garer mon véhicule avant 16h », explique le quinquagénaire.

Présent dans le secteur de la vente des vivres frais depuis quelques années, Marie-Antoinette n’a toujours pas encore livré les trois premiers clients de la journée. Le réservoir de ses deux véhicules pickups est vide. Pas de carburant. En dépit des efforts fournis depuis ce matin pour en avoir. « Tous mes deux neveux envoyés me chercher du carburant sont rentrés les mains vides. Je suis obligée de trouver un plan B, afin de pouvoir livrer les trois hôtels qui comptent sur moi pour satisfaire leurs clients », indique-t-elle, déplorant le sérieux manque à gagner qu’elle est obligée de subir.

Approchés, les cadres du ministère de l’Eau et de l’énergie (Minee) n’ont pour l’instant pas encore donné d’explications relatives à cette autre pénurie de carburants enregistrée ces dernières 24heures dans la capitale politique du pays (Douala étant pour l’instant épargnée).

Mais en attendant d’en connaître les raisons de la rareté des produits pétroliers à Yaoundé, il convient toutefois de relever qu’elle intervient juste quelques jours après la communication du président de la République au sujet du poids de plus en plus insupportable de la subvention des carburants sur le budget de l’Etat. 775 milliards de FCFA ont ainsi été dépensés en 2022 pour soutenir le prix des carburants (dont gaz domestique). Une situation qui, apprend-on, ne peut durer indéfiniment.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

4 × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular