mardi, 27 février 2024
AccueilA la unePort autonome de Douala : Le conseil d’administration approuve un budget d’environ 120...

Port autonome de Douala : Le conseil d’administration approuve un budget d’environ 120 milliards de FCFA pour 2023

Comparativement à 2022, ce budget du Port de Douala-Bonabéri est en hausse d’environ 30 milliards de FCFA. Ce qui s’explique sans doute par la série de projets que le PAD entend déployer cette année afin de moderniser davantage le principal espace portuaire du pays.

(EcoFinances) – Au cours de l’exercice 2023, qui vient de démarrer, le Port autonome de Douala (PAD) fonctionnera avec un budget qui s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 119,5 milliards de FCFA (environ 120 milliards de FCFA), selon un communiqué publié le 28 décembre dernier dans le quotidien gouvernemental à capitaux publics Cameroon tribune (CT) par l’entreprise.

Le budget de l’exercice 2023 adopté par le conseil d’administration du PAD, qui s’est réuni les 21, 22 et 23 décembre 2022, est en augmentation d’environ 30 milliards de FCFA, puisque le budget de l’exercice 2022 était alors de 90,08 milliards de FCFA.

Même si le récent communiqué du PAD signé par son PCA (Président du conseil d’administration), Shey Jones Yembe, ne fournit pas de détails quant aux raisons de cette forte hausse du budget en 2023, l’on peut tout de même tenter un lien avec les projets que le Port autonome de Douala entend déployer cette année, aux fins de moderniser davantage la principale place portuaire du pays.

L’on se souvient que le 02 novembre 2022, le directeur général du PAD, Cyrus Ngo’o, a lancé un APMI (Appel public international à manifestation d’intérêt) en vue de la réalisation de certains projets de développement au sein de ce port stratégique du pays. Un APMI qui vise, apprend-on, à encourager les investisseurs étrangers et nationaux à investir dans la construction des infrastructures portuaires et urbaines prévues dans le Schéma directeur de développement (SDD) ainsi que la banque des projets du PAD.

Mais il se pourrait que, conscientes des délais (jusqu’au 31 mars 2023, pour soumissionner), certaines entreprises étrangères aient vite répondu à cet APMI. Puisque comme on l’a appris récemment, la société française Negri s’est engagée à investir la forte somme de 47,2 milliards de FCFA dans l’agrandissement du Port autonome de Douala (PAD), selon des informations mises à disposition par le top management de l’entreprise.

Cyrus Ngo’o, le directeur général du Port autonome de Douala (PAD).

Dans le détail, il est question de construire 250 mètres de quai, et d’aménager 7,9 hectares de terres plein arrières et 1200 mètres linéaires supplémentaires des voies terrestres. Ces travaux vont, d’après le PAD, durer deux ans et demi (30 mois) et nécessiteront le déplacement du dock flottant de 10 000 tonnes qui est en ce moment sur le site de construction.

Dans la même foulée, le groupe Bolloré promet d’investir la somme de 15 milliards de FCFA dans le terminal à bois au Port autonome de Douala (PAD). Le PAD et le Terminal à bois du port de Douala (TBPD) ayant procédé, le 09 décembre 2022, à la signature d’un contrat de concession pour l’exploitation, la maintenance et le développement du terminal à bois du port de Douala-Bonabéri au cours des 15 prochaines années.

Ce dynamisme du top management du PAD n’a pas manqué d’être salué par le conseil d’administration qui, au terme de ses 105ème, 106ème  et 107ème  sessions, s’est dit satisfait du vaste processus de normalisation, de rénovation, de modernisation et de développement du Port de Douala-Bonabéri.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

13 − deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments