mercredi, 21 février 2024
AccueilA la uneCollecte et traitement des données météorologiques : Des équipements numériques rétrocédés au ministère...

Collecte et traitement des données météorologiques : Des équipements numériques rétrocédés au ministère des Transports

Les équipements numériques rétrocédés le 23 décembre dernier au ministère des Transports (MINT) par le ministère des Postes et télécommunications (Minposte) permettront non seulement de collecter, centraliser et traiter en très peu de temps toutes les données du territoire national, mais également de vulgariser les informations élaborées, qui doivent être accessibles au grand public en tout temps et en tout lieu.

(EcoFinances) – Des équipements numériques de collecte et de traitement des données météorologiques ont été rétrocédés au ministère des Transports (MINT), ce 23 décembre 2022 à Yaoundé, par le ministère des Postes et télécommunications (Minpostel), au cours d’une cérémonie coprésidées les chefs respectifs de ces deux départements ministériels, Jean Ernest Massé Ngallè Bibéhè et Minette Libom Li Likeng.

Selon le ministère des Transports, cette rétrocession, qui est l’aboutissement d’un projet conduit par les deux départements ministériels, s’inscrit en droite ligne des hautes instructions du président de la République, et des hautes directives du Premier ministre, chef du gouvernement, relatives à la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030.

Ces équipements numériques rétrocédés le 23 décembre dernier, ainsi que les applications informatiques développées spécifiquement pour la gestion des données et la diffusion des informations météorologiques, permettront non seulement de collecter, centraliser et traiter en très peu de temps toutes les données du territoire national, mais également de vulgariser les informations élaborées, qui doivent être accessibles au grand public en tout temps et en tout lieu.

« En exploitant ses propres plateformes numériques en ligne pour la gestion et l’échange international des données météorologiques, le Cameroun devient ainsi le premier pays de l’Afrique centrale à utiliser des outils innovants pour le traitement des données au sein de l’Organisation météorologique mondiale (OMM). La reprise de la collecte des données en altitude à la station de Yaoundé-ville intervient après plus de deux décennies d’interruption », fait savoir le ministère des Transports, qui ajoute que grâce aux équipements de radiosondage, cette collecte devient moins fastidieuse et plus efficace.

Rappelons que les travaux qui ont permis la construction de ces équipements ont été conduits par deux entreprises nationales. A savoir, la société Afreetech, qui s’est occupée de la réalisation des travaux, et le cabinet Development Business Service, qui s’est chargée de la maîtrise d’œuvre.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

treize − 2 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular