mardi, 20 février 2024
AccueilA la uneCommune de Dschang : Pas d’arriérés de salaires depuis février 2020

Commune de Dschang : Pas d’arriérés de salaires depuis février 2020

De février 2020 à ce jour, cette mairie, sous la direction du maire Jacquis Kemleu, n’a plus jamais enregistré un seul jour de retard de salaires, d’après les employés et les autorités qui voient en lui un véritable leader qui respecte ses engagements.

(EcoFinances) – La Commune de Dschang fait partie des rares Communes au Cameroun dont le personnel ne connaît pas d’arriérés de salaires, selon le préfet du département de la Menoua (région de l’Ouest), Itoe Peter Mbongo, qui l’a si bien indiqué pendant   la session du conseil municipal qu’il a présidée le 15 décembre 2023 et qui était consacrée au vote et à l’adoption du budget de cette commune de 500 000 habitants. Occasion, pour lui, de féliciter l’exécutif communal conduit par son porte-étendard, le maire Jacquis Gabriel Kemleu Tchabgou, pour son leadership, sa vision éclairée du développement ainsi que ses réalisations remarquables et remarquées.

« En quatre années de présence à la tête de la Commune de Dschang, l’on n’a pas enregistré le moindre arriéré de salaires. C’est à saluer et féliciter dans un environnement où le majorités des exécutifs municipaux du pays peinent à payer de manière régulière les employés en service à la mairie », a-t-déclaré.

Une reconnaissance des efforts du maire de Dschang qui intervient dans un contexte où la plupart des 360 communes que compte le Cameroun rencontrent des difficultés à payer (régulièrement) les salaires de leurs employés. De février 2020 à ce jour, cette mairie, sous la direction du maire Jacquis Kemleu, n’a plus jamais enregistré un seul jour de retard de salaires, d’après les employés qui voient en lui un véritable leader qui tient non seulement à ses promesses, mais aussi à ses engagements.

Réalisations remarquables

Hormis la question du paiement des salaires qui est devenu régulier, le porte-étendard de la mandature des défis a, dès sa prise de fonction (en février 2020), mis un accent sur l’amélioration des conditions de vie des populations de la ville de Dschang. C’est ainsi que, sur le plan de la coopération internationale décentralisée, l’on peut citer la mise sur pied (grâce au concours des partenaires) d’une usine semi-automatique de traitement des déchets « Val’box », première du genre en Afrique subsaharienne avec une capacité de traitement de 40 tonnes de déchets solides ménagers par jour, réduisant ainsi de manière considérable les déchets et les émissions polluantes.

Sur le plan de l’hygiène et de l’assainissement, on note l’enlèvement continu des déchets (25 000 tonnes de déchets collectés par an avec l’accompagnement des partenaires et de l’Etat) ; le lancement de l’Appel d’offres pour la construction d’une unité de traitement de boue de vidange (déchets liquides). Sur le plan de l’approvisionnement en eau potable, le maire a procédé, à l’entame de la mandature des défis dont il est le porte-étendard, à la réalisation de (09) forages en eau profonde tous fonctionnels à date dans le centre urbain, en vue de la construction des Adductions d’eau potable par lesdits forages. La consternation de 05 châteaux d’eau de 25 000 litres chacun y afférents sont en cours de construction.

Le conseil municipal de Dschang s’est réuni le 15 décembre dernier pour voter le budget 2024.

Sur le plan de la santé, l’on note l’équipement de l’hôpital régional annexe, de douze (12) Centres de Santé Intégrés en matériaux médicaux, le renforcement des capacités de 100 personnels déployés dans les treize (13) CSI de la Commune de Dschang. Il convient également de souligner que le maire Jacquis Kemleu a fait un don personnel en scanner, en ambulances à l’Hôpital Régional Annexe de Dschang et à la Commune de Dschang. Sur le plan de l’habitat social, l’on note l’obtention de la DUP à LEH pour le projet de construction de la Cité Municipale dont le financement par le Feicom (Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale) de l’ordre de 500 000 000 de FCFA a été signé, pour des logements sociaux, le Centre multifonctionnel, le marché intérieur du bois, les espaces marchands et autres commodités, etc…

Le budget 2024 en hausse de 229,6 millions de FCFA comparativement à 2023

Et Jacquis Kemleu n’est pas prêt de s’arrêter en si bon chemin. Lui qui sait que les chantiers à réaliser au profit des populations demeurent nombreux. C’est sans doute ce qui explique la hausse du budget de la Commune de Dschang cette année. Adopté au cours de la session du conseil municipal qui s’est déroulée à la salle des actes de ladite commune en décembre dernier, le budget 2024 s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 4,70 milliards de FCFA (4 705 060 000 de FCFA). Ce budget est en hausse de 229,6 millions de FCFA (229 633 956 de FCFA) francs CFA. Une augmentation qui s’explique par la maîtrise de l’opération de rationalisation et de numérisation des recettes d’une part ; et d’autres part, par la sollicitation d’accords de financement pour la mise en œuvre d’importants projets de développement avec le Feicom et d’autres partenaires, pour ce qui concerne l’investissement , et aux prescriptions gouvernementales relatives à l’amélioration de la rémunération du personnel communal afin de face à la vie chère (pour ce qui est du fonctionnement).

JRD

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

14 − 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular