mardi, 27 février 2024
AccueilA la uneBudget 2024 de l’Etat :Où le Cameroun compte-t-il trouver 6740,1 milliards de FCFA...

Budget 2024 de l’Etat :Où le Cameroun compte-t-il trouver 6740,1 milliards de FCFA cette année ?

En hausse de 13,2 milliards de FCFA comparativement à l’exercice 2023, le budget 2024 de l’Etat du Cameroun s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 6740,1 milliards de FCFA, dont 6679,5 milliards de FCFA au titre du budget général et 60,6 milliards de FCFA pour les comptes d’affectation spéciale. Pour réaliser ce budget, le gouvernement va sans doute s’appuyer sur un certain nombre de leviers dont les recettes fiscales et douanières, les recettes non fiscales, les recettes pétrolières et gazières, mais aussi, les dons ainsi que les emprunts.

(EcoFinances) – Le Cameroun fonctionnera cette année avec un budget qui s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 6740,1 milliards de FCFA (dont 6679,5 milliards de FCFA au titre du budget général et 60,6 milliards de FCFA pour les comptes d’affectation spéciale), selon la loi de Finances 2024 (LF 2024) adoptée au Parlement et promulguée en décembre 2023 par le président de la République, Paul Biya. Pour la gouverne des uns et des autres, le budget de l’Etat est un document établi par le gouvernement et voté par le Parlement qui prévoit et définit les dépenses et les recettes que l’Etat a le droit d’engager et de percevoir pour l’année à venir.

Pour cette année donc, le budget de l’Etat est en hausse de 13,2 milliards de FCFA comparativement à celui de 2023. Mais l’une des questions qu’il faut bien se poser en ce début d’année est celle de savoir où et comment le Cameroun compte-t-il trouver cet argent dont il a tant besoin pour réaliser ledit budget.

Comme cela se fait d’habitude, l’Etat s’appuiera sur un certain nombre de mécanismes ou leviers à sa disposition pour mobiliser les fonds dont le pays a besoin. Il s’agit, entre autres, des recettes fiscales et douanières, des recettes non fiscales, des recettes pétrolières, des emprunts (auprès du marché financier national et sous-régional ainsi qu’auprès des bailleurs de fons internationaux), mais aussi les dons (fonds et concours et legs).

Recettes fiscales et douanières : 3968,3 milliards de FCFA à mobiliser cette année

A travers les recettes fiscalo-douanières, l’Etat espère collecter pas moins de 3968,3 milliards de FCFA cette année. Soit 58,8 % du budget 2024 de l’Etat. C’est énorme ! Grâce aux recettes pétrolières et gazières, ce ne sont pas moins de 809,5 milliards de FCFA qui sont attendus cette année. C’est 12,01 % du budget de cette année. Et via les recettes fiscales, l’Etat mettra la main sur une enveloppe de 315,5 milliards de FCFA (4,6%).

Emprunts et autres financements : 1489,4 milliards de FCFA à emprunter en 2024

Malgré ces efforts, les recettes ainsi mobilisées ne permettront pas jusque-là à l’Etat d’obtenir les 6740,1 milliards dont il a besoin pour réaliser (à 100%) son budget cette année.  Puisqu’il n’aura à cette étape collectée qu’exactement 5093,3 milliards de FCFA. Il devra donc rester un gap à combler. Soit 1586,2 milliards de FCFA. Cet argent, l’Etat ira le chercher ailleurs, notamment sur le marché financier national, sous-régional et auprès des bailleurs de fonds internationaux.

Comme on peut le voir à travers les tableaux statistiques contenus dans la LF 2024, et notamment dans la rubrique « emprunts et autres financements), le Cameroun émettra des obligations du trésor cette année. Ce qui lui permettra d’amasser 350 milliards de FCFA. Et il ira chercher le reste (1139,4 milliards) auprès des bailleurs de fonds internationaux. Soit 357,3 milliards via les emprunts projets multilatéraux, 10,3 milliards à travers les emprunts projets auprès des gouvernements affiliés au club de Paris, 314 milliards de FCFA grâce aux  emprunts projets initiaux auprès des gouvernements non affiliés au club de Paris, 225,3 milliards de FCFA par les emprunts projets auprès d’organismes privés extérieurs, 125,9 milliards via les emprunts programmes multilatéraux, et enfin, 26 milliards par le canal des emprunts programmes affiliés au club de Paris.

Dons et comptes d’affectation spéciale : 157,4 milliards de FCFA

Evidemment, ces ressources mobilisées ne suffiront pas, puisque l’Etat fera également recours aux dons . Soit 96,8 milliards de FCFA(1,4 % du budget de l’Etat cette année). Mais aussi, aux recettes qui viendront des comptes d’affectation spéciales. Soit 60,6 milliards de FCFA (0,8%). Ce qui permettra enfin au pays d’obtenir les 6740,1 milliards dont il a besoin pour fonctionner cette année.

L’emploi des ressources

Quant à l’utilisation de ces ressources, une fois mobilisée, elles seront ventilées de la manière suivante : dépenses d’investissement (1472, 1 milliards de FCFA), dépenses de personnels (1428,3 milliards de FCFA), achat de biens et services (1003,3 milliards de FCFA), transferts et subventions (1003,4 milliards de FCFA), remboursement de la dette (1772,3 milliards), et enfin, comptes d’affectation spéciale (60,6 milliards de FCFA).

JRD

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

quatorze − trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments