jeudi, 13 juin 2024
AccueilA la uneCréation des richesses : Le Produit intérieur brut (PIB) du Cameroun devrait croître...

Création des richesses : Le Produit intérieur brut (PIB) du Cameroun devrait croître pour atteindre 4% cette année contre 3,7% en 2022, en dépit de la conjoncture difficile

Lorsqu’on sait que le PIB (somme de toutes les valeurs ajoutées) du pays était donc de 25 141,5 milliards de FCFA en 2021 d’après les données compilées par l’INS (Institut national de la statistique) et que ce dernier a cru de 3,7% en 2022 (+930,2 milliards de FCFA), ce sont donc 1042,8 milliards de FCFA (+4%) qui devraient s’ajouter au PIB du Cameroun cette année.

(EcoFinances) – En dépit de la conjoncture économique qui est restée difficile pour les entreprises et les ménages depuis le début de l’exercice en cours, le Produit intérieur brut (PIB) du Cameroun devrait croître en 2023 pour atteindre un taux de 4% (contre 3,7% en 2022), selon le Fonds monétaire international (FMI) dont les équipes viennent de boucler une mission d’un mois au Cameroun.  Une mission relative aux cinquièmes revues du programme triennal soutenu par les accords au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC) et du Mécanisme élargi de crédit (MEDC).

Lorsqu’on sait que le PIB (somme de toutes les valeurs ajoutées) du pays était donc de 25 141,5 milliards de FCFA en 2021 d’après les données compilées par l’INS (Institut national de la statistique) et que ce dernier a cru de 3,7% en 2022 (+930,2 milliards de FCFA), ce sont donc 1042,8 milliards de FCFA (+4%) qui devraient s’ajouter au PIB du Cameroun cette année.

« L’économie camerounaise est restée résiliente malgré un environnement extérieur difficile, notamment avec le resserrement des conditions financières mondiales et une forte volatilité des prix du pétrole. Après une augmentation de 4 % en 2023, la croissance du PIB réel devrait s’accélérer pour atteindre 4,3 % en 2024 », indique la mission du FMI que Cémile Sancak et ses collègues viennent de boucler au Cameroun (du 19 octobre au 1er novembre en présentiel, et du 02 au 16 novembre en distanciel).

Contrairement au PIB qui devrait s’ajuster à la hausse cette année, l’inflation (perte du pouvoir d’achat ou vie chère) sur 12 mois devrait (pour sa part) s’atténuer, passant de 7,2 % en 2023 à 5,9 % en 2024, apprend-on. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour les ménages qui se plaignent depuis plusieurs années de la vie chère.

La mission du Fonds ne s’est pas juste intéressée aux performances globales de l’économie nationale cette année. Mais aussi aux résultats budgétaires qui s’inscrivent dans les attentes du programme, la stabilité macroéconomique, la mise en œuvre des réformes structurelles, ainsi que des mesures visant à garantir une croissance durable à long terme et à relever les défis du changement climatique qui ont une importance macroéconomique.

Bien que le FMI estime que le Cameroun fait des efforts importants pour améliorer son économie, il n’est demeure pas moins vrai que le Fonds pense qu’il devrait faire plus, en élargissant par exemple l’assiette fiscale pour mieux respecter ses engagements.

A ce sujet, le Fonds, qui est parvenu à un accord qui devrait permettre au Cameroun d’obtenir bientôt un nouveau financement de 72,7 millions de dollars US (44 milliards de FCFA), pense que les subventions des carburants à la pompe méritent d’être revues (à la baisse), tout comme il serait bon d’accélérer par exemple la restructuration de la Sonara. Le gouvernement promet, de son côté, de faire mieux.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

error: Contenu protégé !!! Content protected !!!