mardi, 20 février 2024
AccueilA la uneCréation des richesses : Le secteur tertiaire tire la croissance au 1er trimestre...

Création des richesses : Le secteur tertiaire tire la croissance au 1er trimestre 2023, avec une contribution de 3147,6 milliards de FCFA sur un PIB trimestriel de 6035,5 milliards de FCFA

Les comptes nationaux du pays portant sur les trois premiers mois de l’année, rendu public par l’INS le 06 septembre dernier, renseignent en effet que le secteur tertiaire évolue de 3,7% par rapport au même trimestre de l’année 2022 avec une contribution de 1,9 point à la croissance du trimestre.

(EcoFinances) – Sans surprise, le secteur tertiaire (services) a une fois plus dominé les deux autres grands secteurs de l’activité économique nationale que sont le secondaire et le primaire  au cours des trois premiers mois de l’année, en tirant la croissance au 1er trimestre 2023 avec une contribution de 3147,6 milliards sur un Produit intérieur brut (PIB) trimestriel de 6035,5 milliards de FCFA , selon les comptes nationaux du Cameroun portant sur les trois premiers mois de l’exercice en cours.

Le document rendu public le 06 septembre dernier par l’INS (Institut national de la statistique) renseigne en effet que le secteur tertiaire évolue de 3,7% par rapport au même trimestre de l’année 2022 avec une contribution de 1,9 point à la croissance du trimestre. Une performance attribuable à la bonne tenue de toutes ses branches d’activités, particulièrement les services de l’information et communication.

Forte progression des TIC au 1er trimestre 2023

En effet, les services de l’information et de la communication enregistrent une importante progression de 10,3% au premier trimestre 2023, contre 8,5% à la même période en 2022. De 142,8 milliards de FCFA de contribution au PIB du 1er trimestre 2022, ils ont progressé pour atteindre 157,5 milliards de FCFA au premier trimestre 2023. Une progression de 0,3 point à la croissance du PIB, d’après l’INS

Quant aux services non marchands fournis par l’administration publique, santé et éducation qui évoluent de 3,6%, ils conservent presque la dynamique du trimestre précédent, et marquent une contribution de 0,4 point à la croissance du PIB. Preuve en est que leur contribution au PIB a atteint 613,1 milliards de FCFA au 1er trimestre 2023 contre 592,1 milliards à la même période en 2022.

Activités de commerce au ralenti

Par contre, les activités de commerce enregistrent, apprend-on, un ralentissement pour se situer à 2,6% au premier trimestre 2023 après 4,1% le trimestre précédent. « Il demeure tout de même parmi les quatre branches qui contribuent le plus à la croissance du PIB du trimestre (0,3 point) », indique l’INS, qui rappelle que les services d’hébergement et restauration affichent une croissance positive de 4,7% au premier trimestre 2023 après le léger fléchissement observé le trimestre précédent (-0,5%).

Enfin, pour ce qui est des services financiers et de ceux liés au transport, ils ont plus ou moins bien performé au cours du premier trimestre de l’exercice en cours. Alors que les services financiers poursuivent leur embellie avec une croissance soutenue de 7,0% ce trimestre et une contribution de 0,2 point à la croissance du PIB, les services de transport présentent, après une évolution de 8,4% au quatrième trimestre 2022, un signe d’essoufflement. Avec, comme il fallait s’y attendre, une faible progression de 2,5% ce trimestre, correspondant à une contribution de 0,3 point à la croissance du PIB.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

7 − 6 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular