mardi, 27 février 2024
AccueilA la uneSanté et sécurité au travail : En entreprise, les employés de plus en...

Santé et sécurité au travail : En entreprise, les employés de plus en plus victimes des cas d’accidents de travail, selon la BSTP qui vient d’organiser un séminaire de deux jours à Douala pour sensibiliser les patrons

La Bourse de sous-traitance et de partenariat du Cameroun (BSTP) veut empêcher la baisse de la productivité au sein des entreprises locales. Ce qui passe par une prise en compte accrue de la santé et de la sécurité au travail.

(EcoFinances) –Les cas d’accidents de travail en entreprise ainsi que des décès qui en découlent sont de plus en plus récurrents au Cameroun, selon la Bourse de sous-traitance et de partenariat du Cameroun (BSTP) qui vient d’organiser dans la capitale économique du pays (Douala) un atelier de deux jours (04-05 mai 2023) pour sensibiliser les chefs d’entreprise. Bien que les chiffres officiels relatifs à cette problématique de santé et de sécurité au travail demeurent rares dans le pays, la BSTP fait savoir que les entreprises (PME/PMI, notamment) avec lesquelles elle travaille font régulièrement cas d’accidents de travail.

« La BSTP fait régulièrement le tour des entreprises dans le cadre de ses activités de profilage et recense assez souvent les problèmes que connaissent les entreprises. Il nous est revenu que les entreprises avaient beaucoup de difficultés en ce qui concerne la mise en place des comités de santé et des dispositifs de sécurité. Ce qui a une conséquence sur la productivité des entreprises et davantage sur le personnel desdites entreprises », explique le représentant du directeur exécutif de la BSTP, Charles Nforgang.

Qui ajoute : « C’est donc pour pallier à ces difficultés que nous nous sommes alliés au cabinet Afrilead, qui a une grande expertise en la matière, pour organiser cette formation (Journées de formation Safety Days) au profit des PME/PMI. Mais également au profit des grandes entreprises qui sont nos membres. Le but étant qu’à la fin, les participants puissent être outillés sur les fondements juridiques qui structurent la santé et la sécurité au travail. Qu’ils puissent être édifiés sur les bonnes pratiques en matière de sécurité et de santé au travail ».

En entreprise, les cas d’accidents de travail ne manquent pas. La BSTP s’emploie depuis quelque temps à sensibilser les chefs d’entreprise.

Enjeux

A en croire celui est aussi le responsable de la cellule de communication de la BSTP, l’entreprise, qui se dote des instruments nécessaires au bon fonctionnement de la santé et de la sécurité au travail engrange des retombées positives au plan économique. « Il y a l’enjeu économique qui fait que si une entreprise met en place tous ces éléments, elle va dépenser moins en ce qui concerne, par exemple, l’assurance. Tout comme elle va également gagner en termes de visibilité et sera plus performante », souligne-t-il, précisant que cette initiative de la BSTP et de son partenaire (du cabinet Afrilead) vise à répondre aux défis croissants liés à la sécurité et la santé des travailleurs au sein des entreprises locales.

D’après Adèle Massem, inspectrice du travail en service à la délégation régionale du ministère du Travail et de la sécurité sociale du Littoral, les entreprises doivent absolument maîtriser les textes qui régissent les rapports entre employeurs et employés. Ce, pour un environnement professionnel sain et sécurisé qui n’est plus à présenter. « Une collaboration étroite entre les parties prenantes lors de l’élaboration des programmes de santé et de sécurité au travail est vivement souhaitée », a-t-elle indiqué.

Pour rappel, les « Safety Days » organisés chaque année par la BSTP (et ses partenaires), en prélude à la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail, visent à sensibiliser les entreprises camerounaises sur l’importance de ces questions et à leur offrir des outils pour améliorer leurs pratiques. Occasion pour les intervenants et experts en la matière de mettre en lumière les enjeux, les avantages et les conséquences de la prise en compte de la sécurité et de la santé au travail.

L’édition 2023, qui s’est déroulée les 04 et 05 mai derniers, a permis aux chefs d’entreprises locales d’échanger sur les meilleures pratiques et de renforcer leurs compétences en la matière. Ceci, au moment où, à travers le monde, l’on dénombre chaque année près de 270 millions de personnes victimes d’accidents de travail et 370 000 qui en meurent par an. Chiffres suffisamment alarmants qui ont amené les Nations Unies, via le BIT (Bureau international du travail), à déployer depuis quelques années des mesures palliatives à tous les niveaux.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

huit + six =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments