mardi, 20 février 2024
AccueilA la uneDéficit énergétique :   En injectant 35 milliards de FCFA dans l’électrification de plusieurs...

Déficit énergétique :   En injectant 35 milliards de FCFA dans l’électrification de plusieurs localités du Cameroun, Afreximbank va permettre à 13 000 ménages d’avoir de la lumière

Le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey, a signé, ce mardi 07mars 2023 à Yaoundé, le contrat de crédit avec le vice-président exécutif de la Banque africaine d’Import-Export (Afreximbank), Dr George Elombi.

(EcoFinances) – En tout, ce sont 13 000 ménages qui auront bientôt accès à l’énergie électrique grâce au financement de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) qui vient de mettre à la disposition du Cameroun la forte somme de 35 milliards de FCFA (53 millions d’euros) via la signature, ce mardi 07 mars 2023 à Yaoundé, du contrat de crédit avec le ministre camerounais de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey. Le contrat signé par le vice-président exécutif de l’Afreximbank, George Elombi, avec le Minepat, s’est, apprend-on, fait en présence du ministre de l’Eau et de l’énergie (Minee), Gaston Eloundou Essomba.

« C’est la toute première opération de prêt souverain de la Banque africaine d’Import-Export au Cameroun. Le contrat de crédit signé le mardi 07 mars 2023 d’un montant de 53 millions d’euros, soit environ 34,7 milliards de francs CFA pour le financement partiel du projet d’Electrification rurale par système solaire photovoltaïque de 200 localités au Cameroun, vient ainsi relever, selon le ministre de l’Economie, la dimension historique de l’évènement, mais aussi l’entrée dans une ère de partenariat solide et dynamique dans la perspective d’un soutien plus consistant à la mise en œuvre de la Vision de développement du Cameroun, sous la Très haute impulsion du président de la République, S.E. Paul Biya », indique une note d’information du ministère de l’Economie publiée la semaine dernière.

Au Cameroun,les zones rurales demeurent faiblement approvisionnées en énergie électrique.

Capacité installée totale de 15 mégawatts et un raccordement potentiel de plus de 30 000 ménages.

A en croire le Minepat Alamine Ousmane Mey, la symbolique de la signature de ce contrat de crédit gagne également en intérêt, au regard de la nature du projet à financer. En effet, le projet dont il est question ici vise la construction de 200 microcentrales et leurs réseaux de distribution intégrés, pour une capacité installée totale de 15 mégawatts et un raccordement potentiel de plus de 30 000 ménages. « Le coût global est de 146,574 millions d’euros, soit environ 96 milliards de francs CFA.  La première tranche de financement de 53 millions d’euros correspond ainsi à la réalisation d’environ 87 centrales, pour un raccordement d’un peu plus de 13 000 ménages », explique la note d’information rendue publique par le Minepat ces derniers jours.

De son côté, la Banque africaine d’Import-Export, par la voix de son vice-président exécutif, Dr George Elombi, s’est dite prête à accompagner le gouvernement camerounais tout au long de la réalisation de ce programme.

26 000 ménages raccordés sur les 49 240 envisagés

D’après le ministère de l’Economie, le projet d’électrification rurale par système photovoltaïque de 200 localités constitue la 3ème séquence d’un programme plus global d’électrification de 1000 localités par système solaire photovoltaïque. « Les deux précédentes phases achevées, réceptionnées et fonctionnelles ont permis d’installer 350 microcentrales, de raccorder à date 26 000 ménages sur les 49 240 envisagés, pour une puissance installée de 24,2 mégawatts et un financement extérieur de 251 millions de dollars américains », souligne le Minepat, qui ajoute que la spécificité de la phase 3 du projet est l’augmentation des capacités des centrales avec 50 centrales de 100 à 200 kilowatts.

Pour rappel, le Cameroun, qui est l’un des membres fondateurs de la Banque africaine d’Import-Export (Afreximbank), est signataire de l’Accord constitutif de cette Banque depuis le 08 mai 1993 à Abidjan. « La place de choix qu’occupe notre pays au sein de cette Institution a été consolidée récemment par la signature, le 13 décembre 2019 à Yaoundé, d’un Accord bilatéral portant ouverture d’une succursale d’Afreximbank au Cameroun. Une ouverture officielle depuis septembre 2019 à Yaoundé », conclut le ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

quatorze − douze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular