lundi, 04 mars 2024
AccueilA la uneCommerce extérieur : Un montant cumulé de plus de 7000 milliards de FCFA...

Commerce extérieur : Un montant cumulé de plus de 7000 milliards de FCFA collecté via la plateforme de paiement e-GUCE en 11 ans

Le Guichet unique des opérations du commerce extérieur du Cameroun (GUCE) a procédé au lancement de la campagne de promotion des nouvelles innovations de sa plateforme de paiement électronique (e-GUCE), ce mardi 21 février 2023 à Douala.

(EcoFinances) – En onze ans (11 ans), un montant cumulé de plus de 7000 milliards de FCFA a été collecté via l’e-GUCE (Guichet unique électronique), qui est une plateforme informatique assurant la dématérialisation des procédures du commerce extérieur avec pour principaux objectifs la réduction des coûts et délais de passage des marchandises, et la facilitation du déroulement des procédures. Le directeur général du Guichet unique des opérations du commerce extérieur du Cameroun (GUCE), Isidore Biyiha, a levé un pan de voile sur les performances de l’e-GUCE, au cours de la cérémonie de lancement de la campagne de promotion des innovations de la plateforme de paiement électronique ce mardi 21 février 2023 à Douala.

D’après le patron du GUCE, la digitalisation des paiements des droits et taxes de douane, des impôts et des diverses redevances révèle, selon les statistiques des transactions réalisées sur la plateforme de paiement électronique du GUCE, une progression dans la collecte des recettes de l’Etat.  « C’est ainsi qu’on est passé de 123 milliards de FCFA en 2012 à plus de 911 milliards en 2022, collectés à travers la plateforme de paiement e-GUCE. En onze années, c’est un montant cumulé de plus de 7400 milliards qui a été collecté via l’e-GUCE. De plus, selon le rapport d’activité du ministère des Finances, la digitalisation des paiements a boosté les recettes douanières sur les véhicules de 53% en 2021 », a-t-il déclaré, ajoutant que dans le détail cette année-là, la direction générale des Douanes (DGD)  a collecté 201 milliards de FCFA de taxes sur les véhicules, contre 132 milliards de FCFA en 2020.

Selon le GUCE, les nouveaux canaux digitaux de paiement permettront non seulement de renforcer la bonne gouvernance, mais aussi d’assurer une décongestion significative de ses locaux.

Satisfait des performances enregistrées jusqu’ici grâce à sa plateforme de paiement électronique, le GUCE a donc décidé d’y introduire de nouvelles innovations aux fins d’améliorer et de sécuriser davantage la collecte des recettes fiscalo-douanières du pays. Désormais, il est possible de procéder aux paiement des droits et taxes par wallet à travers le réseau GIMAC (Groupement interbancaire monétique de l’Afrique centrale), d’effectuer des paiements par virements bancaires, et de payer également par carte bancaire (Visa, Mastercard, etc…). De nouveaux canaux digitaux de paiement qui permettront, apprend-on, non seulement de renforcer la bonne gouvernance, mais aussi d’assurer une décongestion significative des locaux du GUCE.

Selon les responsables du GUCE, les nouveaux canaux digitaux de paiements couvrent les services suivants : droits, taxes et divers frais liquidés par la direction générale des Douanes (DGD) ; droits, taxes, redevances et divers frais liquidés par la direction générale des Impôts (DGI) ; redevances portuaires ; frais de déclaration d’importation ; redevances et divers frais liquidés par les administrations techniques.

Pour s’assurer de la réussite de la campagne de promotion des nouveaux canaux de paiement offerts par la plateforme de paiement électronique , le Guichet unique (GUCE) a évidemment associé plusieurs de ses partenaires dont Afriland First Bank (qui est l’institution bancaire de référence offrant la possibilité aux opérateurs économiques d’effectuer le paiement de leurs droits et/ou taxes du commerce extérieur sur la plateforme e-GUCE par virement bancaire) ; la BGFI Bank ( l’institution bancaire de référence offrant la possibilité aux opérateurs économiques d’effectuer le paiement par cartes bancaires) ; Banque Atlantique Cameroun (qui est l’institution de référence assurant le paiement de la Taxe de vérification à l’importation) ;  le Gimac  l’institution financière (qui favorise l’interbancarité des systèmes de paiement monétique électronique) ; et  Trustpayway, qui est le partenaire technique en charge de l’agrégation des moyens de paiements.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

vingt − quatorze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments