samedi, 13 juillet 2024
AccueilA la uneRecettes et dépenses de l’Etat : A Douala ce 16 janvier 2023,...

Recettes et dépenses de l’Etat : A Douala ce 16 janvier 2023, Louis Paul Motaze procède au lancement du budget 2023

Malgré la persistance de la crise russo-ukrainienne dont les effets sur l’économie mondiale et camerounaise ont été dévastateurs en 2022, l’action du gouvernement en 2023 sera non seulement portée sur l’optimisation de la mobilisation des recettes fiscales, douanières et non fiscales ; mais aussi et surtout, elle sera orientée vers l’amélioration de la compétitivité et la productivité de l’économie, la lutte contre l’inflation, la préservation des couches sociales contre la vie chère, etc…

(EcoFinances) – Le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, a procédé, ce 16 janvier 2023 à Douala, au lancement du budget de l’Etat du Cameroun pour l’exercice 2023. Un budget dont le montant global est de 6345,1 milliards de FCFA, contre 6080,5 milliards de FCFA en 2022. Soit une augmentation de 264,7 milliards de FCFA en valeur absolue et de 4,4% en valeur relative.

Occasion pour le patron des Finances au Cameroun de rappeler le contexte dans lequel ce budget est ainsi lancé ce 16 janvier dans la capitale économique du pays (1ère contributrice au budget de l’Etat avec un taux de 65%). Car, l’année 2022 qui vient de s’écouler aura, apprend-on, été une année difficile marquée par la persistance de la crise russo-ukrainienne dont les effets sur l’économie mondiale et camerounaise ont été dévastateurs.

En 2023, le gouvernement accordera la priorité à l’optimisation de la mobilisation des recettes, mais travaillera pour la relance de l’économie, malgré les défis nationaux et internationaux.

L’exercice 2023 qui démarre à peine risque de ne pas être si différent de 2022 (la crise russo-ukrainienne n’est pas encore résolue), mais le grand argentier national tente de rassurer les uns et les autres au sujet de ce que l’action du gouvernement cette année sera non seulement portée sur l’optimisation de la mobilisation des recettes fiscales, douanières et non fiscales ;  mais aussi et surtout, elle sera orientée vers l’amélioration de la compétitivité et la productivité de l’économie , la lutte contre l’inflation, la préservation des couches sociales contre la vie chère, la poursuite de la mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle (CSU), ainsi que la veille sanitaire dans le cadre de la lutte contre les épidémies et les pandémies, notamment la Covid-19 qui continue malheureusement de sévir.

Aussi, il sera question de renforcer le processus de désarmement-démobilisation-réintégration et de poursuivre la reconstruction des régions du Nord-Ouest, du Sud-Ouest et de l’Extrême-Nord (la situation sécuritaire étant relativement sous contrôle sur l’étendue du pays).Autre objectif que s’est fixé le gouvernement, la densification de la mise en œuvre de la décentralisation aux fins de donner aux CTD (Collectivités territoriales décentralisées), les moyens d’apporter une contribution déterminante à la relance économique du pays.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

error: Contenu protégé !!! Content protected !!!