mardi, 27 février 2024
AccueilA la uneCommerce extérieur : Les exportations de bois transformés par le Cameroun ont enregistré...

Commerce extérieur : Les exportations de bois transformés par le Cameroun ont enregistré une accélération en 2022

Alors que les exportations des grumes (bois non transformés) ont enregistré un sérieux recul (-29,8%) au cours des neuf premiers mois de l’exercice 2022, les volumes de bois sciés (+31,9% en volume) et des feuilles de placage (+31,6%) ont plutôt connu une véritable hausse.

(EcoFinances) – L’annonce (malgré son report) de l’entrée en vigueur dès le 1er janvier 2023 de l’interdiction des exportations de grumes par les pays de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, RCA, Guinée Equatoriale et Tchad) ainsi que de l’accompagnement des opérateurs pour l’installation des industries de 1ère, 2ème et 3ème transformation du bois,  a largement contribué à la baisse des exportations des grumes et à l’accélération des exportations de bois transformés au cours des neuf premiers mois de l’année 2022 (janvier-septembre 2022) au Cameroun, d’après le bulletin des exportations des matières premières du ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat) de décembre dernier.

« Ce contexte a notamment favorisé une accélération du processus de transformation locale de bois. Ainsi, il a été enregistré au cours des neuf premiers mois de l’année 2022, un accroissement sensible des exportations en volume de bois sciés (+31,9%) et de feuilles de placage en bois (+31,6%). Par ailleurs, les exportations de bois en grumes ont connu une baisse de 29,8% en glissement annuel », indique le document élaboré par la direction générale de l’Economie et de la programmation des investissements publics du Minepat.

De manière générale, les exportations de bois et ouvrages en bois ont, apprend-on, enregistré un accroissement de 9,3% en volume et 7% en valeur. « Cette évolution moins proportionnelle de la valeur des exportations de bois et ouvrages en bois comparativement à la hausse des volumes s’explique essentiellement par la baisse de 2% des prix moyens de vente », fait savoir le Minepat.

Au cours des neuf premiers mois de l’année 2022, le volume de bois non transformés a reculé de 29,8%.

A l’en croire, la mise en œuvre de la politique sous-régionale visant à renforcer la transformation locale du bois porte des fruits au Cameroun. Car, la part des grumes transformés localement est passée de 69,6% entre janvier et septembre 2016 à 82,7% en 2022 sur la même période.

Cette tendance haussière observée sur les exportations des différentes spéculations de bois devrait se maintenir, malgré le report de l’entrée en vigueur de l’interdiction des exportations des bois en grumes par les pays de la Cemac (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale).

C’est en tout cas ce que pense que le Minepat, qui rappelle qu’en vue de favoriser cette mutation et d’encourager la transformation locale, le Cameroun a dans le cadre de la loi de finances 2022, relevé de 35% à 50% le taux du droit de sortie applicable aux bois exportés sous forme de grumes. Tout comme le pays a également exonéré de tous les droits et taxes de douane à l’importation, les appareils, équipements, matériels et outils importés destinés au développement de l’activité locale de « transformation poussée » du bois.

Alors que les exportations de bois en grumes sont essentiellement orientées vers la Chine et le Vietnam, celles des bois sciés vont principalement vers les pays de l’Union Européenne (Belgique, France, Italie, Espagne, Grande-Bretagne, etc).

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

5 × trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments