mardi, 27 février 2024
AccueilA la unePort de Douala : Negri injectera 47 milliards de FCFA pour agrandir le...

Port de Douala : Negri injectera 47 milliards de FCFA pour agrandir le terminal à conteneurs

L’entreprise française spécialisée dans la construction des infrastructures portuaires a signé, le 08 décembre dernier, une convention y relative avec le Port autonome de Douala (PAD).

(EcoFinances) – La société française Negri s’est engagée à investir la forte somme de 47,2 milliards de FCFA dans l’agrandissement du Port autonome de Douala (PAD), selon des informations mises à disposition par le top management de la principale place portuaire à Bonaberi. Dans le détail, il est question de construire 250 mètres de quai, et d’aménager 7,9 hectares de terres plein arrières et 1200 mètres linéaires supplémentaires des voies terrestres. Ces travaux vont, d’après le PAD, durer deux ans et demi (30 mois) et nécessiteront le déplacement du dock flottant de 10 000 tonnes qui est en ce moment sur le site de construction.

Comme il fallait s’y attendre, les travaux qui y seront effectués ne se feront pas sans contrepartie. D’ailleurs, le PAD renseigne à ce sujet que l’entreprise française exploitera l’infrastructure pendant 10 ans, lorsque la RTC (Régie du terminal à conteneurs) s’occupera des actes d’exploitation et de facturation. A travers le mécanisme du Partenariat public-privé (PPP), l’Etat du Cameroun dotera, apprend-on, le port de Douala-Bonabéri en général et le terminal à conteneurs en particulier, de capacités d’accueil supplémentaires, « sans pressions financières sur les budgets publics ».

Cette convention signée avec la société Negri intervient dans un contexte où le PAD a engagé un vaste programme d’investissements ayant pour but de faire passer sa capacité d’environ 13 millions de tonnes de marchandises par an à plus de 45 millions de tonnes/an d’ici 2050. Dans sa première phase, ce vaste programme prévoit l’extension du terminal à conteneurs ainsi que la construction de nouveaux quais, terminaux, magasins, logements et bureaux. Celle-ci devrait s’achever en 2035, selon l’agenda du PAD, et permettra de porter la capacité de ce port à 23 millions de tonnes par an dès 2030. Aussi, il est question de rendre ce pan d’activité important du Port de Douala plus performant, attractif et compétitif.

Pour rappel, le PAD, qui est classé dans le top 30 des meilleurs ports en Afrique, selon des rapports récents, voit le jour à la fin du 19ème siècle grâce à l’intensification des échanges commerciaux entre le Cameroun et des pays étrangers comme l’Allemagne et autres. Avec l’avènement de la 2nde guerre mondiale, le Port de Douala, véritable porte d’entrée du pays par voie maritime, va connaître un réel développement qui sera d’ailleurs renforcé pendant la période de l’accès du pays à l’indépendance en 1960.

En tant que structure administrative du combinat portuaire de Douala-Bonaberi, le Port autonome de Douala est en charge de plusieurs missions au rang desquelles la coordination générale  des activités portuaires ; l’assistance et l’accueil des navires ; la création et l’aménagement des zones industrielles portuaires ; la promotion de la place portuaire ; la sécurité et la police des opérations d’exploitation portuaire ; la gestion, la maintenance et le renouvellement des équipements portuaires ; la maîtrise d’ouvrage des travaux confiés aux entreprises spécialisées, y compris le dragage ; les travaux d’équipement, et l’extension d’entretien dudit port ainsi que la création et l’aménagement des zones industrielles portuaires ; et enfin, la promotion de la place portuaire.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

1 × 2 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments