lundi, 04 mars 2024
AccueilEnergieMarché des matières premières : Les produits énergétiques boostent les cours des produits...

Marché des matières premières : Les produits énergétiques boostent les cours des produits de base de la Cemac

Au premier trimestre 2022, l'indice global des cours des produits de base exportés par la Cemac s'est accru de 12,2 %, après une hausse de 10,4 % au quatrième trimestre 2021, sous l'effet d'une hausse généralisée des cours des produits énergétiques, et non énergétiques.

(EcoFinances) – Grâce à la forte amélioration des cours des produits énergétiques, et dans une certaine mesure, de ceux des produits non énergétiques, l’indice global des cours des produits de base exportés par la Cemac (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale) s’est largement amélioré, enregistrant une hausse de 12,2% au premier trimestre 2022, après une augmentation de 10,4% au quatrième trimestre 2021, selon la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), qui vient de rendre public l’Indice composite des cours des produits de base (Iccpb) dans la sous-région.

« Au premier trimestre 2022, l’indice global des cours des produits de base exportés par la Cemac s’est accru de 12,2 %, après une hausse de 10,4 % au quatrième trimestre 2021, sous l’effet d’une hausse généralisée des cours des produits énergétiques, et non énergétiques. En effet, la guerre entre la Russie et l’Ukraine a entrainé des perturbations sur les circuits d’approvisionnements, provoquant une hausse des principaux produits de base », souligne la Banque centrale  à travers cet indice qui est  fondé sur les cours de 20 produits de base exportés par la CEMAC (Cameroun, Congo, Gabon, Guinée-équatoriale, Tchad et RCA), représentant 90 % des valeurs de ses exportations.

Dans le détail, la Banque centrale fait savoir que l’Indice global des cours des produits de base s’est accru de 12,2% au premier trimestre 2022, s’établissant à 103,3.  Une évolution qui a été marquée par une hausse des prix des produits énergétiques (18,2%) et des produits non énergétiques (1,7%). « Les cours des produits énergétiques ont progressé de 18,2 % au cours du premier trimestre 2022, en raison d’une augmentation du prix du baril de pétrole (23,4 %) et du gaz naturel (3,0 %) dans un contexte de perturbation du commerce, consécutif à la guerre entre la Russie et l’Ukraine qui s’est déclenchée au mois de février 2022, bloquant ainsi plusieurs circuits d’approvisionnement majeurs. « Le cours du baril est passé de 78, 3 dollars au quatrième trimestre 2021 à 96,6 dollars au trimestre suivant, tandis que le cours de gaz naturel s’est situé en moyenne de 17,6$/mmbtu à la fin du trimestre après 17, 1 $/mmbtu à la fin du trimestre précédent », précise la Banque centrale.

Au niveau des cours des produits non énergétiques, la hausse est  principalement marquée sur les marchés des métaux et minéraux (4,6%), produits agricoles (1,9%), et produits de la pêche (1,5%). Quant aux cours des produits forestiers, ils ont malheureusement régressé à 0,6%.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

9 + 8 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments