vendredi, 12 juillet 2024
AccueilA la uneDenrées alimentaires : Les 190 000 tonnes de riz allouées au Cameroun par l’Inde...

Denrées alimentaires : Les 190 000 tonnes de riz allouées au Cameroun par l’Inde bientôt disponible sur le marché local

Le ministre camerounais du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana, a rencontré les importateurs bénéficiaires de cette cargaison ce mercredi 21 février 2024 à Yaoundé.

(EcoFinances) – Les 190 000 tonnes de riz allouées au Cameroun par l’Inde le 28 octobre 2023 , alors que ce grand pays d’Asie du sud-est avait interdit la sortie de cette céréale le 21 juillet dernier, arrive enfin dans le pays dans les prochain jours et seront bel et bien disponibles sur le marché local, d’après le ministre camerounais du Commerce ( Mincommerce), qui a présidé  , ce mercredi 21 février 2024 , une réunion de concertation y relative à Yaoundé. Y ont d’ailleurs pris part les représentants des sociétés d’importation bénéficiaires qui se sont tous, apprend-on, engagés à ce que les « les 190 000 tonnes de riz allouées par l’Inde au Cameroun, ne manquent pas sur les étals nationaux ».

Par allocation (qui signifie attribuer ou octroyer), il ne faut évidemment par entendre que l’Inde donne (offre) gratuitement ses grains au Cameroun, mais ce qu’il faut en retenir c’est que ce pays de 1,5 milliard d’habitant a décidé de vendre son riz à l’un des pays en voie de développement de la planète et qui n’a pas encore atteint son autosuffisance alimentaire. Ce qui peut être considéré comme une «faveur », dans un contexte international marqué par la cherté des intrants et des denrées alimentaires causée par la rupture des chaînes d’approvisionnement, en raison d’une série de crises qui dure depuis 2020 dont la covid-19, la guerre russo-ukrainienne et l’actuelle guerre Israël-Hamas dans la bande de gaza.

Bénéficiaires de quotas pour cette importante cargaison, les sociétés d’importation conviées à cette rencontre affirment avoir, apprend-on, pris « toutes les mesures nécessaires pour garantir que ce stock de riz soit disponible dans les semaines à venir, écartant ainsi tout risque de pénurie ou de rupture d’approvisionnement sur le marché national ». Tout comme ces derniers  assurent également disposer de stocks suffisants en provenance d’autres pays, offrant par conséquent une garantie supplémentaire contre toute perturbation d’approvisionnement.

Le ministre camerounais du Commerce , Luc Magloire Mbarga Atangana, échangeant, ce mercredi à Yaoundé, avec les importateurs de riz.

529 000 tonnes de riz indien importées en 2022 pour un montant 106 milliards de FCFA

« La société Champion, reconnue pour son influence auprès des autorités indiennes, et invitée à cette concertation par le Mincommerce, se dit prête à accompagner les sociétés qui rencontreraient des difficultés dans ce processus. Dans le même temps, le gouvernement œuvre activement pour faciliter l’importation de ce stock de riz au Cameroun. En témoigne le régime fiscal privilégié, avec une exonération totale des droits et taxes de douane pour ce quota spécial », souligne la note d’information du ministère du Commerce.

Qui précise que le patron des activités commerciales dans le pays a rappelé aux importateurs l’importance du respect des délais convenus, tout en les encourageant à signaler toute difficulté rencontrée lors du processus d’importation.

Pour rappel, l’Inde, qui assure à elle seule plus de 40% des exportations mondiales de riz, a interdit la sortie de riz blanc non basmati ainsi que son riz brisé afin de garantir un approvisionnement adéquat pour ses propres consommateurs et atténuer par conséquent l’augmentation des prix sur le marché intérieur. Toutefois, il a accordé une dérogation (autorisation spéciale) , l’an dernier, a 07 pays dont le Cameroun, la Guinée, la Côte d’Ivoire, les Seychelles, les Philippines, le Népal et la Malaisie , pour un volume global de plus d’un (01) million de tonnes de riz blanc non basmati.

Rien qu’en 2022, le Cameroun a importé 529 000 tonnes de riz indien pour un montant de 106 milliards de FCFA (175 millions de dollars US), sur un volume global de 841 464 tonnes de riz qui ont en tout coûté à l’économie la forte enveloppe de 264,3 milliards de FCFA (selon l’INS) cette année-là.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

error: Contenu protégé !!! Content protected !!!