mardi, 20 février 2024
AccueilA la uneEcosystème GIMACPAY : 7,5 millions de transactions traitées par le GIMAC pour un...

Ecosystème GIMACPAY : 7,5 millions de transactions traitées par le GIMAC pour un montant cumulé de 377 milliards de FCFA de janvier à août 2023

Depuis 2015, l’écosystème GimacPay a permis au Groupement Interbancaire Monétique de l’Afrique Centrale (GIMAC) de traiter plus de 33 millions de transactions pour un montant cumulé de 1400 milliards de FCFA CFA.

(EcoFinances) – L’écosystème GimacPay, la plateforme du Groupement Interbancaire Monétique de l’Afrique Centrale (GIMAC), a enregistré 7,5 millions de transactions carte et mobile, pour un montant cumulé de 377 milliards de FCFA durant les huit premiers mois de l’année 2023, d’après les données communiquées par son Directeur Général Valentin Mbozo’o, ce jeudi 07 septembre 2023. En comparaison avec l’année 2022, cette performance correspond aux taux de réalisation de 75% en volume de transactions et 95% en montant cumulé réalisé.

Cette performance de l’écosystème GIMACPAY a largement été boostée par le service de transfert et de rémittence, s’étant véritablement démarqué pendant la période sous revue. « Ce dernier connaît une progression fulgurante, soit plus de 150% en volume de transactions et en montant cumulé des transactions. En 2023, c’est plus de 100 milliards de FCFA provenant hors de la zone CEMAC que les populations de la sous-région ont déjà reçu dans leurs Wallet (portemonnaies) bancaires / mobiles via GIMACPAY », indique-t-il.

Migration de la plateforme actuelle vers une nouvelle version plus performante, souple et sécurisée

A en croire le Directeur Générale du GIMAC, la performance de l’écosystème GIMACPAY va sans doute monter en puissance dans les prochaines semaines, avec la migration de la plateforme actuelle vers une nouvelle version beaucoup plus performante, plus souple et plus sécurisée. « La livraison étant prévue pour la fin du mois de septembre (2023, Ndlr), la nouvelle version permettra ainsi aux utilisateurs de booster leur exploitation monétique au quotidien.  Nous sommes dans les temps par rapport au chronogramme initial de migration et nous prévoyons ainsi déployer la phase 2, qui consiste à former les équipes de la quinzaine de nos membres hébergés à l’utilisation de l’application », fait-il savoir.

Déploiement de 16 nouveaux services mobiles interopérables d’ici octobre 2023

Parallèlement, le GIMAC a prévu déployer 16 nouveaux services mobiles interopérables d’ici octobre 2023. Il s’agit, entre autres de la réception de fonds en temps réel sur le compte bancaire, la carte ou le voucher ; du transfert de fonds hors de la zone CEMAC sur les comptes mobiles, les comptes bancaires ou les cartes prépayées ; de la demande de paiement (request2pay) marchand en interopérabilité ; de la requête de confirmation d’un portefeuille électronique avant transfert ; du chargement et du déchargement des Wallet bancaires ou mobiles en interopérabilité auprès des Agents.

Ce déploiement portera apprend-on, à 22 le nombre de services mobiles interopérables offerts par le GIMAC au travers de l’écosystème GIMACPAY à ce jour.

Le DG du Gimac, Valentin Mbozo’o : « La performance de l’écosystème GimacPay a largement été boostée par le service de transfert et de la rémittence, qui s’est véritablement démarqué de janvier à août 2023 ».

Innovations

En dehors de la migration de la plateforme actuelle vers une nouvelle version plus performante, plus souple et plus sécurisée, couplée au déploiement de 16 nouveaux services mobiles interopérables d’ici octobre prochain, le GIMAC entend offrir également aux usagers deux innovations majeures : la mise à la disposition à la centaine de Participants d’une application de gestion automatisée des réclamations, ainsi que de celle de lutte contre le blanchiment d’argent, ceci pour une plus grande qualité de service et une mise en conformité renforcée.

Gestion des réclamations

Pour ce qui est de la gestion des réclamations, la centaine de Participants n’auront plus à saisir le GIMAC de façon manuelle. « L’application permet à tout utilisateur de poster une réclamation et de suivre l’évolution tout au long du processus de traitement jusqu’à son dénouement. Cet outil apporte une plus-value considérable dans la gestion axée sur la performance par entité », souligne Valentin Mbozo’o.

Sécurité des transactions

La sécurité n’est pas en reste. Elle est palpable à travers la mise en œuvre d’un point essentiel de tout système financier qu’est la lutte anti blanchiment. « Nous sommes dotés d’une application de monitoring de l’activité au quotidien qui, par le biais des filtres, facilite la surveillance et la détection de toute opération douteuse ou frauduleuse. Le GIMAC est dans l’action et reste dans le cap fixé par ses instances dirigeantes, sous les hautes orientations de son Président statutaire, M. Mahamat Abbas Tolli, Gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale », explique le Directeur Général.

33 millions de transactions traitées depuis 2015

Pour mémoire, l’écosystème GIMACPAY a traité depuis 2015 plus de 33 millions de transactions pour un montant cumulé de plus de 1400 milliards de FCFA. Il offre entre autres  aux populations de la CEMAC à travers ses Participants, les services cartes bancaires ainsi que ceux mobiles interopérables de  transferts, de paiement marchand, de paiement de factures, de paiement par QR Code ; la rémittence entrante dans la sous-région vers les comptes de mobile money ou mobile banking ; la génération de voucher (code secret) et le retrait sans carte sur les GAB.

Joseph Roland Djotié

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

quinze − quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular