mardi, 27 février 2024
AccueilA la uneFilière banane : Les exportations de PHP, CDC et Boh Plantations en baisse...

Filière banane : Les exportations de PHP, CDC et Boh Plantations en baisse de 12,9% entre janvier et juillet 2023

Les données de l’Assobacam (Association bananière du Cameroun) renseignent qu’entre janvier et juillet 2023, ces trois entreprises ont exportés 107 387 tonnes de banane contre 123 294 tonnes pendant la même période l’année dernière. Soit une importante baisse de 15 907 tonnes.

(EcoFinances) – Les quantités de banane exportées au cours des sept premiers mois de l’année 2023 par les trois producteurs locaux de banane que sont les Plantations du Haut Penja (PHP), la Cameroon Development Corporation (CDC), et Boh Plantations Plc (BPL) ont enregistré une importante baisse, comparativement à la même période en 2022, selon les données publiées récemment par l’Association bananière du Cameroun (Assobacam).

Les données de l’Assobacam renseignent qu’entre janvier et juillet 2023, ces trois entreprises ont exportés 107 387 tonnes de banane contre 123 294 tonnes pendant la même période l’année dernière. Soit une importante baisse de 15 907 tonnes. L’équivalent de 12,9% en valeur relative.

De ces trois exportateurs de banane, la CDC (entreprise publique et 2ème plus gros employeur après l’Etat) est la seule à avoir enregistré une progression nette entre janvier et juillet 2023, comparativement à 2022. Les quantités de banane exportées par cette dernière ont atteint 15 712 tonnes pendant les sept premiers mois de cette année, contre 12 000 t durant la même période l’an dernier.

Ce n’est évidemment pas le cas de la PHP dont les exportations ont chuté 17 606 tonnes entre janvier et juillet de cette année, passant de 102 341 tonnes en 2022 (janvier-juillet) à 84 735 tonnes en 2023 (janvier-juillet). Idem, pour Boh Plantations Plc qui a exporté moins de banane entre janvier et juillet 2023. Soit 6940 tonnes, contre 8953 tonnes pendant la période sous revue en 2022.

Les raisons de cette contreperformance de la filière banane depuis le début de cette année demeurent absents du rapport de l’Assobacam, mais plusieurs analystes interrogés à ce sujet estiment que plusieurs facteurs pourraient bien être à l’origine de cette baisse des exportations entre janvier et juillet 2023. Les coûts élevés des intrants sur les marchés internationaux couplés aux effets néfastes des changements climatiques (une saison sèche de plus en longue, avec des pics entre janvier et mars) expliquent, en partie, cette baisse.

Cependant, l’exercice 2023 n’étant pas encore achevé, il n’y pas lieu de désespérer ; puisque les exportations des cinq derniers mois de l’année (août-décembre 2023) pourraient bien permettre au Cameroun de renouer avec les bonnes performances des années antérieures.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

trois × 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments