mardi, 27 février 2024
AccueilA la uneCommerce illicite : La Douane effectue sa plus grosse saisie de médicaments illicites...

Commerce illicite : La Douane effectue sa plus grosse saisie de médicaments illicites depuis le début de l’année 2023

Au total, ce sont 02 millions 226 mille 840 (2 226 840) comprimés divers, 51 200 comprimés de viagra et 2260 sachets et 840 flacons de produits pharmaceutiques divers qui ont été saisis par les membres de l’opération Halcomi III (Halte au commerce illicite) à Garoua, ce lundi 21 août 2023.

(EcoFinances) – Les éléments de la direction générale des Douanes (DGD), membres de l’opération Halcomi III (Halte au commerce illicite), ont procédé, ce lundi 21 août 2023 à Garoua, dans la région du Nord, à leur plus grosse saisie de médicaments illicites depuis le début de cette année, selon la cellule de Communication de la DGD. Une bonne nouvelle qui sera sans doute bien accueillie à la fois par la population (sa santé étant désormais plus que jamais mieux protégée) et les industries locales de production de médicaments.

« Une véritable pharmacie ambulante, au regard des classes et spécialités recensées, avec une prédominance de Sildenafil citrate (Viagra), des anti-inflammatoires, des antibiotiques et des antipaludiques. Au total :  2  226 840 comprimés divers, 51 200 comprimés de viagra et 2260 sachets et 840 flacons de produits pharmaceutiques divers », indique la cellule de communication de la DGD.

A l’en croire, ces médicaments illicites, à bord d’une camionnette, et dissimulés sous des cartons de briquets rechargeables, des balles de sacs vides et de nattes de Chine, ont été importés en contrebande du Nigéria. « C’est la plus grande saisie de médicaments illicites réalisée par les Douanes camerounaises, depuis le début de l’année 2023. Cela vaut bien du sourire chez les gabelous. La société est protégée et la sécurité assurée », ajoute la direction générale des Douanes.

02 tonnes d’emballages non biodégradables saisies

Mais ce n’est le seul coup de filet réalisé ce mardi par les fins limiers des Douanes camerounaises. Puisque bien avant l’interception des médicaments illicites, les gabelous ont mis la main ce lundi 21 août à Garoua, sur deux (02) tonnes d’emballages plastiques non biodégradables. « En provenance du Nigéria, le butin avait pour destination la commercialisation dans les marchés de la ville de Garoua et ses environs. Heureusement, les fins limiers de la Douane veillent au grain », informe la DGD.

Des cartons de cigarettes saisis , ce samedi 19 août 2023 à Idenau, dans la région du Sud-Ouest du pays.

Toujours dans le Septentrion, ce sont en tout 7000 tiges de cigarettes, 160 000 emballages plastiques non biodégradables et 03 tricycles qui ont été saisis ce mardi 22 août 2023 par les éléments de la Brigade Commerciale de Yagoua. La cargaison provenait du Nigéria. La cigarette étant un produit hautement prisé des contrebandiers, une importante cargaison a été saisie cette fois du côté de la région du Sud-Ouest par les éléments de la Brigade commerciale des Douanes d’Idenau. En tout, 10 cartons contenant 100 000 tiges de cigarettes de marque Gold Seal ont été confisqués samedi dernier (19 août 2023, Ndlr) dans l’enceinte portuaire d’Idenau. En provenance du Nigéria et à bord d’une embarcation, la cargaison était en voie de chargement dans un camion.

27 cartons de produits pharmaceutiques saisis à Nkometou

Véritable danger pour l’économie nationale, le commerce illicite ne sévit pas que dans le Septentrion ou le Sud-Ouest. La vigilance des gabelous dans les régions du Centre et de l’Ouest a porté des fruits ces dernières heures. Car, voulant profiter de la nuit pour faire passer leurs marchandises de contrebande de Yaoundé pour Bafoussam, les contrebandiers ont été stoppés net, ce mardi 22 août 2023 (à 4 heures du matin), au niveau du poste de contrôle de Nkometou (département de la Lékié, région du Centre). Le butin extrait des soutes de deux bus de transport en commun était constitué de 27 cartons de produits pharmaceutiques.

100 milliards de FCFA de pertes par an

Pour rappel, le commerce illicite fait perdre d’importantes recettes à l’économie nationale chaque année. Un récent rapport du ministère des Finances (Minfi) renseigne d’ailleurs que le Cameroun perd en moyenne 100 milliards de FCFA par an à cause de ce fléau. D’où le déploiement depuis quelques années d’une série de mesures aux fins de renforcer les appareils de surveillance, à l’instar de l’opération Halcomi.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

dix − six =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments