lundi, 04 mars 2024
AccueilA la uneTransformation du caoutchouc : Grâce au partenariat avec la CDC, la Cameroon Tyre...

Transformation du caoutchouc : Grâce au partenariat avec la CDC, la Cameroon Tyre Factory (CTF), qui a déjà mobilisé des financements d’un montant de 400 milliards de FCFA, va bientôt produire des pneus tout en créant 2500 emplois directs

L’évolution du projet initié depuis cinq ans par le PDG du groupe Neptune, Antoine Ndzengue, a été présentée ce 29 avril 2023 à Yaoundé au ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana.

(EcoFinances) – Grâce au partenariat qui le  lie (et qui sera bientôt matérialisé par un accord) avec la Cameroon Development Corporation (CDC) , la Cameroon Tyre Factory (CTF), qui a déjà levé des financements d’un montant de 400 milliards de FCFA, pourra bientôt mettre sur le marché camerounais et même africain des pneus de qualité issus de la transformation du caoutchouc produit localement, selon le directeur général de la CTF, Antoine Ndzengue, qui est par ailleurs le PDG du groupe Neptune.

Cet entrepreneur camerounais l’a clairement indiqué au ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana, ce 29 avril 2023 à Yaoundé, au cours d’une audience à l’immeuble rose. Il était accompagné du directeur général de la CDC, Franklin Ngoni Njie, ainsi que des partenaires de diverses nationalités.

Initié depuis cinq (05) ans, le projet de construction d’une usine de production de pneus, qui sera implémenté à Bomono, une localité du département du Moungo (région du Littoral) située à 32 km de Douala, a pour but de transformer le caoutchouc (matière première jusqu’ici exportée à l’état brut) en pneus dans le cadre de la politique de l’import-substitution, apprend-on.

« Nous sommes venus vous rassurer que tout évolue normalement. Les financements sont bouclés avec la BDEAC, Afreximbank, etc… Le projet de création d’une usine de fabrication de pneus dans le Moungo est arrivé à la phase finale », a fait savoir le DG de la CTF, précisant que grâce au partenariat avec la CDC, le projet va également contribuer à la relance des activités de cette grande entreprise d’Etat jusqu’ici plombées par la crise socio-économique dans les régions anglophones et la Covid-19.

Un détail qui n’a pas manqué de retenir davantage l’attention du ministre du Commerce. « C’est une grande fierté pour nous de savoir que vous allez aider la CDC à relancer sa production. Ce qui nous permettra d’implémenter l’import-substitution. Nous ferons tout ce qui est possible pour vous accompagner à sécuriser ce marché. Avec la Zlecaf, c’est très important. Notre engagement est de produire de la bonne qualité. Votre partenariat avec la CDC dans le cadre de ce projet lui ouvre de nouvelles portes », a souligné le patron des activités commerciales dans le pays.

Selon les porteurs du projet, l’usine de production de pneus, qui sera construite à Bomono dans le département du Moungo, va générer 2500 emplois directs.

Redonner un coup de fouet aux activités de la CDC

Dans le cadre du projet dont il est question ici, la CDC et la CTF entendent matérialiser leur collaboration par la signature d’un accord de partenariat. Ce qui permettra à la CDC (entreprise productrice de caoutchouc) d’avoir un client sûr et sur lequel compter ; et à la CTF (entreprise productrice de pneus) d’être certaine d’accéder régulièrement à la matière première dont elle a besoin pour répondre à la demande du marché national voire africain.

Pour Franklin Ngoni Njie, DG de la CDC, l’arrivée de la Cameroon Tyre Factory va à coup sûr donner un coup de fouet aux activités de la grande entreprise publique dont il a la charge depuis quelques années. Surtout qu’en raison de la pandémie à coronavirus et de la guerre russo-ukrainienne, les cours mondiaux des matières premières dont ceux du caoutchouc n’ont pas été épargnés. « La CDC en souffre encore. Pas moyen d’avoir un contrat à long terme depuis l’avènement du coronavirus. Vous avez été le père de l’orientation de la CDC avant la crise anglophone. À la Foire d’Alger, vous nous conseilliez de nous inspirer du modèle de partenariat comme c’est le cas dans le secteur de l’huile de palme », a-t-il déclaré, pendant l’audience.

Abondant dans le même sens, l’un des partenaires du projet de nationalité finlandaise n’a pas manqué d’ajouter qu’il est surtout question de produire des pneus de qualité au Cameroun et à des prix bas. Selon les porteurs du projet, la CTF compte produire à moyen terme des pneus de marque « Afri Star » pour les Véhicules poids lourds (VPL) et PCR (Véhicules de tourisme) de qualité prémium. Les travaux de construction de cette usine à Bomono devraient, apprend-on, être lancés au mois d’octobre 2023.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

neuf + 2 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments