vendredi, 14 juin 2024
AccueilA la uneJoseph Kamgue Takougang :  « Le module Pack Education va rendre les élèves opérationnels...

Joseph Kamgue Takougang :  « Le module Pack Education va rendre les élèves opérationnels pour l’emploi »

Le PDG de la société IPLANS SA explique, dans cette édition d’Eco Finances Hebdo, les enjeux de la convention de partenariat qu’il signe, ce mardi 11 octobre 2022 à Yaoundé, avec le ministère des Enseignements secondaires (Minesec). Une convention relative à la mise en place et l’utilisation des progiciels de gestion intégrée « Pack Education » de la gamme IPLANS ERP dans les établissements (publics et privés) d’enseignement secondaire technique et professionnel du Cameroun.

Eco Finances Hebdo : Monsieur le Président Directeur Général, la société IPLANS SA signe, ce mardi 11 octobre 2022 à Yaoundé, avec le ministère des Enseignements secondaires (Minesec) une Convention de partenariat relative à la mise en place et l’utilisation des progiciels de gestion intégrée « Pack Education » de la gamme IPLANS ERP dans les établissements (publics et privés) d’enseignement secondaire technique et professionnel du Cameroun. Quel est l’objet et le but de cette convention ?

Joseph Kamgue Takougang :  Le Minesec a voulu dans le cadre de l’adéquation formation/Emploi dans les établissements techniques et professionnels enrichir la formation des élèves de tous les cycles par l’ajout de nouveaux modules de formations leur permettant au sortir de leurs cycles d’être immédiatement opérationnels pour l’emploi et l’auto-emploi.

EFH : En quoi est-ce ces progiciels de gestion intégrées « Pack Education » de la gamme IPLANS ERP sont importants pour la formation des élèves de l’enseignement secondaire technique et professionnel au Cameroun ? 

JKT :  Dans le domaine de la transformation comme l’électricité, la mécanique, la menuiserie par exemple où l’élève sort immédiatement opérationnel, dans le secteur tertiaire (les services) où les élèves ont du mal à s’insérer dans la vie active faute de formation appropriée ou bien d’outils leur permettant de s’exercer et d’être prêts au sortir de leurs cycles, etc, ces progiciels vont jouer un rôle important dans leur formation. Car, il faut surtout noter que le module « Pack Education » a ceci de particulier que c’est un ensemble de logiciels intégrés de pratiquement tous les domaines du tertiaire (les services) , qui vont permettre à chaque élève/étudiant ayant un cursus particulier d’être capable de maîtriser la chaîne d’information du système d’information de l’entreprise dans laquelle il sera recruté et d’y apporter son expertise.

EFH : Qu’est-ce que ces progiciels apportent comme plus-value dans le travail d’encadrement des enseignants de l’enseignement secondaire technique et professionnel ?

JKT :  La plus-value est simple. Elle permet à l’enseignant de travailler en temps réel sur un module donné et a l’élève de l’assimiler plus aisément par le « Learn by doing it ».

EFH : Comment vous est venue l’idée de la mise sur pied de ces progiciels ? Qu’est-ce qu’ils viennent résoudre comme problèmes ?

JKT :  Nous sommes une entreprise de très haute technologie qui existe sur la place depuis 15 ans environ et avons développé avec succès des logiciels pour différents types d’industries partant de la production à l’hôtellerie, en passant par la logistique, la distribution, la gestion immobilière, la pharmacie, les laboratoires d’analyses, les hôpitaux pour ne citer que celles-là, etc… Nous avons donc beaucoup de clients qui utilisent nos solutions et les recommandent. C’est tout à fait naturellement que nous avons été présélectionnés par le Minesec comme partenaire et sélectionné définitivement après une évaluation parmi une dizaine d’autres entreprises exerçant dans le même domaine. En tant qu’éditeur donc, nous avons développé très rapidement le « Pack Education » pour respecter le cahier des charges du Minesec.

EFH : Pensez-vous que la productivité du ministère des Enseignements secondaires (Minesec) va nettement s’améliorer dans les prochains mois, grâce aux progiciels de gestion intégrée « Pack Education » de la gamme IPLANS ERP que vous vous engagez à sa disposition ?

JKT :  Non seulement ce sera un plus pour la formation des élèves de ce sous-secteur, mais nous nous engageons également à offrir au Minesec le PACK Gestion des établissements scolaires qui va permettre une optimisation de la gestion des établissements avec un accès direct aux données des élèves, des enseignants, ainsi qu’aux états multiples tels que les notes, les résultats scolaires.

Au milieu, Joseph Kamgue Takougang, expliquant à un parterre de personnalités, les missions d’Iplans SA.

EFH : Ces progiciels de gestion intégrée « Pack Education » de la gamme IPLANS ERP ont-ils été suffisamment testés à votre niveau, pour être certain que leur impact sur la productivité des élèves, des enseignants ainsi que du personnel du Minesec pourra s’améliorer ?

JKT :  Nous sommes des professionnels qui travaillons depuis près de 15 ans dans la résolution des problèmes des entreprises de tous types. Nous considérons le Minesec comme une entreprise, peut être de plus grande taille, mais qui a les mêmes problèmes que toutes les autres.  Ce que nous apportons, c’est la digitalisation de leur processus et qui dit digitalisation, dit accélération et automatisation des tâches et donc amélioration de la productivité.

EFH : Le plus difficile n’est certainement pas de réussir à signer une convention de partenariat, mais de s’assurer aussi de son implémentation. Peut-on avoir une idée des mesures qui seront prises (de chaque côté) afin que cette convention soit implémentée dans de bonnes conditions et permette aux élèves de l’enseignement secondaire technique et professionnel d’être bien encadrés ?

JKT :  Nous avons déjà un cahier des charges sur lequel nous nous appuyons pour avancer, avec des délais bien précis. Pour preuve, tout ce processus a commencé en août 2022 et aujourd’hui nous sommes déjà prêts à implémenter nos solutions partout au Cameroun.

EFH : La convention que vous signez ce mardi 11 octobre 2022 à Yaoundé concerne uniquement l’enseignement secondaire technique et professionnel au Cameroun. Pourquoi ? A quand des progiciels similaires pour l’enseignement secondaire général ?

JKT :  Tout dépend de Madame le Ministre qui a peut-être voulu commencer par l’enseignement technique et professionnel. En ce qui nous concerne, nous sommes prêts à également délivrer dans tous les autres secteurs.

EFH : Hormis le Cameroun qui a décidé de vous faire confiance, y-a-t-il d’autres pays dans la sous-région Afrique centrale ou ailleurs sur le continent qui ont accepté d’utiliser ces progiciels ? Si oui, pourquoi ? Si non, pourquoi ?

JKT :  Existant depuis près de 15 ans, nos solutions sont utilisées un peu partout dans le monde. Nous avons une entreprise sœur basée aux Etats-Unis d’Amérique qui s’appelle Iplans America et qui existe depuis 2016 dans l’Etat du Maryland.

EFH : Enfin, l’on entend de plus en plus parler de la société IPLANS SA, mais très peu de gens savent exactement le travail qu’elle effectue au quotidien. Pouvez-vous en quelques mots présenter à nos lecteurs l’entreprise dont vous êtes le fondateur et ses missions ?

JKT : IPLANS S.A est un éditeur de logiciels de gestions c’est-à-dire, nous développons pour le compte de notre clientèle, toutes sortes d’applications métiers qui permettent à nos clients de faciliter la gestion de leurs organisations. Ces solutions vont des solutions métiers aux moyens de paiements, par les contrôles d’accès, les modules de gestion de la taxation, gestion des sms,etc…

Propos recueillis par JRD

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

error: Contenu protégé !!! Content protected !!!