mardi, 16 juillet 2024
AccueilA la uneTransactions bancaires électroniques : Le GIMAC déploie l’outil de gestion des réclamations pour...

Transactions bancaires électroniques : Le GIMAC déploie l’outil de gestion des réclamations pour digitaliser et automatiser les requêtes des usagers

Le Groupement interbancaire monétique de l’Afrique centrale (GIMAC) a formé, du 1er au 02 juillet 2024 à Yaoundé, les responsables de banques à l’utilisation de ce nouvel outil qui va davantage améliorer la qualité des transactions bancaires électroniques en zone CEMAC et réduire considérablement les délais d’attente des usagers et clients.

(EcoFinances) – « Les usagers des services GIMAC peuvent faire face à certaines difficultés lors de l’utilisation des cartes GIMAC ou lors de certaines transactions mobiles. Il faut faire en sorte que les réclamations de ces usagers qui se faisaient manuellement dans les groupes WhatsApp, via les e-mails, de personne à personne, puissent désormais être gérées par un outil automatisé ». Propos du directeur général du Groupement interbancaire monétique de l’Afrique centrale (GIMAC), Valentin Mbozo’o, ce 1er juillet à Yaoundé, au cours du séminaire GIMAC Academy au profit des participants (96 à ce jour) à l’écosystème GIMACPAY (responsables d’institutions bancaires, cadres des établissements de microfinance, agrégateurs de paiement, etc).

L’atelier, qui a duré deux jours (du 1er au 02 juillet 2024), avait pour objectif de former ces derniers à l’utilisation du nouvel outil de gestion des réclamations afin de limiter les délais d’attente des usagers et clients qui se plaignent, et résoudre rapidement leurs problèmes. « Cette rencontre vise à former les participants à l’outil de gestion des réclamations de paiements numériques, de paiements mobiles interopérables, de paiements par cartes, etc…Cela va être un outil qui va relier les utilisateurs des services délivrés par le GIMACPAY au profit des populations de la CEMAC (Cameroun, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, RCA et Tchad). Une plateforme proposée par le GIMAC », a déclaré Valentin Mbozo’o.

Amélioration de la relation entre les usagers et les banques

L’un des objectifs de ce nouvel outil de gestion des réclamations c’est aussi et surtout l’amélioration de la relation entre les usagers et les banques, tout en renforçant la confiance entre les utilisateurs.

« La confiance, c’est tout simplement la possibilité de faire des opérations à travers les GAB (Guichets automatiques bancaires) ou via les mobiles de manière automatique et sans soucis. Si je suis un utilisateur de la monétique, si je suis un client d’une banque, d’une microfinance ou client d’un opérateur mobile, lorsque j’ai fait mon opération instantanée, si je veux retirer mon argent dans un GAB, il faudrait que cela soit automatique et sans soucis. Je dois pouvoir mettre de l’argent dans les comptes sans soucis. Je dois pouvoir envoyer de l’argent à un malade qui est à l’hôpital et ce malade reçoit son argent sans soucis », explique-t-il.

Avant d’ajouter : « Cela doit être instantané et immédiat. La confiance se maintient quand les services sont délivrés dans les délais. Si c’est instantané, cela doit se faire instantanément. Tout est instantané avec les outils du GIMAC. Nous travaillons en temps réel et dans l’instantané. (…) Le service va davantage améliorer la qualité de service. Cela va diminuer le nombre de réclamations. Parce que des réclamations, il y en aura toujours. Mais il nous revient de répondre très rapidement, parce que c’est un service temps réel ».

L’écosystème GIMACPAY, un système de paiement instantané et inclusif

Pour rappel, l’écosystème GIMACPAY, qui a été officiellement lancé par le GIMAC en 2020, est un système de paiement instantané et inclusif, qui prend en charge les transferts de paiements intra-CEMAC, à la fois nationaux et transfrontaliers, au sein de l’UMAC (Union Monétaire de l’Afrique Centrale). Il offre aux populations de la CEMAC, à travers ses participants, les services de cartes bancaires ainsi que les services mobiles interopérables.

L’impact positif de l’écosystème GIMACPAY sur les transactions commerciales et la vie des populations de la zone CEMAC, et qui est aujourd’hui une réalité, est le fruit du travail chargé qu’effectue depuis plusieurs années le directeur général du GIMAC, Valentin Mbozo’o, et ses équipes.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

error: Contenu protégé !!! Content protected !!!