mercredi, 17 juillet 2024
AccueilA la uneGaz domestique : L’Etat a injecté 42,5 milliards de FCFA dans le soutien...

Gaz domestique : L’Etat a injecté 42,5 milliards de FCFA dans le soutien à la consommation en 2023

Par contre, la subvention des carburants (super et gasoil) à la pompe ne cesse de baisser depuis l’année dernière.

(EcoFinances) – Malgré la suppression (progressive) de la subvention des carburants à la pompe dès 2023, le soutien à la consommation du gaz domestique reste intact et se poursuit d’ailleurs cette année. A preuve, l’année dernière, cet appui de l’Etat aux ménages, afin de leur permettre de continuer d’accéder à ce produit de grande consommation à un prix relativement acceptable, lui a coûté la rondelette somme de 42,5 milliards de FCFA, d’après le communiqué final de la 53ème session ordinaire du conseil d’administration de la CSPH (Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures) qui s’est réuni en sa 53ème session le 19 juin dernier à Yaoundé.

« Le conseil a salué les efforts déployés par la direction générale pour assurer la disponibilité des produits pétroliers dans les dépôts de l’intérieur, garantissant un accès permanent des consommateurs auxdits produits. Il a particulièrement apprécié la prise en charge intégrale du soutien à la consommation du gaz domestique, d’un montant de 42,556 milliards de FCFA », fait savoir le document signé de Luc Magloire Mbarga Atangana, ministre du Commerce (Mincommerce) et président du conseil d’administration de la CSPH.

Le maintien du soutien à la consommation du gaz domestique à travers le pays intervient dans un contexte où la subvention aux carburants terrestres (super et gasoil) subit depuis 2023 une coupe progressive. Déjà l’an dernier, les prix de ces deux produits ont enregistré une hausse d’environ 15% respectivement. Le litre d’essence est passé à 840 FCFA (+15%) contre 730 FCFA auparavant ; tandis que celui du gasoil est monté à 828 FCFA (+15%) contre 720 FCFA il y a moins de 06 mois. En 2022, ces deux produits coutaient respectivement 630 et 545 FCFA avant d’être réajustés à la hausse.

Une baisse de la subvention de certains produits pétroliers à la pompe qui, selon le chef de l’Etat, a pour but de donner un bol d’air aux finances publiques, mais qui puise en partie sa source dans le refus du FMI (Fonds monétaire international) de voir l’Etat s’abstenir de collecter des recettes qui, pour sa part, profitaient essentiellement aux plus riches.

Pour rappel, le gouvernement a réussi, l’an dernier, à réduire la subvention des produits pétroliers, qui était d’environ 1000 milliards de FCFA en 2022, pour la ramener à près de 640 milliards, d’après le président de la République, Paul Biya, qui en a fait mention dans son discours à la Nation le 31 décembre 2023. Avec la dernière hausse des prix des carburants dans le pays, les 640 milliards de FCFA actuels de subvention devraient être réduits de moitié.

Le gaz domestique, aux côtés du pétrole lampant, fait donc partie des rares produits pétroliers à voir son prix maintenu. Une bonne nouvelle pour les millions de ménages camerounais dont la consommation en gaz domestique ne cesse de croître (+8% en 2023).

Selon les données officielles, le volume de ce produit (GPL) consommé par an se situe actuellement autour de 120 000 tonnes métriques. En comparaison, les besoins journaliers du pays en carburants (super et gasoil) sont de 5000m3 (soit 3000m3 de gasoil et 2000m3 de super). Sur une année, cela fait exactement de 1 825 000 mètres cubes de carburants consommés par les entreprises et les ménages.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

error: Contenu protégé !!! Content protected !!!