mercredi, 17 juillet 2024
AccueilA la uneMarché des hydrocarbures : La demande interne en gaz domestique plus forte en...

Marché des hydrocarbures : La demande interne en gaz domestique plus forte en 2023 que celle des carburants terrestres

Selon le communiqué final de la 53ème session ordinaire du conseil d’administration de la CSPH (Caisse de stabilisation des hydrocarbures) le marché national a enregistré une légère hausse de la demande des carburants terrestres (super, pétrole et gasoil) de 1% et une augmentation soutenue de la consommation du gaz domestique de 8% par rapport à l’exercice 2022.

(EcoFinances) – La demande interne en gaz domestique s’est montrée plus forte en 2023 (+8%) que celle des carburants terrestres que sont le super, le pétrole et le gasoil (+1%) par rapport à l’exercice 2022, selon le conseil d’administration de la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (CSPH), qui s’est réuni en sa 53ème session ordinaire le 19 juin 2024, sous les auspices de Luc Magloire Mbarga Atangana, ministre du Commerce (Mincommerce) et président dudit conseil.

«(…)Le marché national a enregistré une légère hausse de la demande des carburants terrestres (super, pétrole et gasoil) de 1% et une augmentation soutenue de la consommation du gaz domestique de 8% par rapport à l’exercice 2022 », indique le communiqué final de cette 53ème session ordinaire du conseil d’administration de la CSPH.

Cette hausse notable de la demande interne en gaz domestique et des carburants intervient alors que la conjoncture pétrolière internationale a été marquée en 2023 par une baisse des cours moyens du pétrole brut, couplée d’un repli corrélatif des cotations moyennes des produits raffinés et de la parité moyenne du dollar par rapport au Franc CFA.

La CSHP ne donne pas de détails quant aux facteurs pouvant expliquer cette augmentation de la demande interne en gaz domestique et en carburants terrestres, en dépit de la conjoncture internationale difficile, mais l’on pourrait tenter un rapprochement avec le boom démographique dans les centres urbains, couplé aux habitudes de consommation qui changent progressivement. Une étude récente renseigne que les populations des centres urbains délaissent progressivement l’usage du bois de chauffage (pour la cuisson) au profit du gaz domestique (plus propre, moins cher, et moins polluant).

1 825 000 mètres cubes de carburants consommés par an

Pour les acteurs économiques présents dans le secteur de la distribution des produits pétroliers, cette hausse de la consommation du gaz domestique et des carburants devrait être perçue comme un indicateur à prendre en compte lors de l’élaboration des stratégies d’investissement et de développement de leurs activités.

Selon les données officielles, les ménages camerounais consomment en moyenne 110 000 tonnes métriques de gaz domestique par an. Rien que pour l’année 2024, le pays, via la CSPH, a lancé deux appels d’offres pour l’importation de 120 000 tonnes métriques de ce même produit pour les deux semestres de l’exercice en cours.

Quant aux carburants (super et gasoil), les données officielles renseignent que les besoins journaliers du pays sont estimés à 5000 mètres cubes (dont 3000m3 de gasoil et 2000m3 de super). Sur 365 jours (un an), cela fait une consommation annuelle d’environ 1 825 000m3 de carburants.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

error: Contenu protégé !!! Content protected !!!