mardi, 16 juillet 2024
AccueilA la uneFilière cacao : Le Cameroun, qui vend actuellement son cacao à plus...

Filière cacao : Le Cameroun, qui vend actuellement son cacao à plus de 5000 FCFA/kg, se prépare à verser une  prime aux planteurs pour  la mise sur le marché d’un cacao de qualité

Le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana, vient de lancer une opération d’identification des cacaoculteurs des différents bassins de production à travers le pays.

(EcoFinances) –  Le Cameroun, qui vend actuellement le kilogramme (kg) de ses fèves de cacao à plus de 5000 FCFA depuis quelques semaines, se prépare à verser une prime de qualité aux planteurs actifs dans les différents bassins de production du pays et qui se sont démarqués,  ces derniers temps,  par la mise sur le marché d’un cacao de qualité, selon un récent communiqué du ministre camerounais du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana, qui renseigne que les opérations d’identification des bénéficiaires de la troisième édition de cette prime, qui se rapporte aux campagnes 2020/2021 et 2021/2022, s’effectueront dans l’ensemble des bassins de production dès ce mardi 16 avril 2024.

La prime dont il est question ici n’est pas une mesure nouvelle mise sur pied par le gouvernement camerounais. En effet, il s’agit d’une action que déploie, depuis quelques années, le gouvernement à l’effet de récompenser les planteurs pour l’excellent travail abattu dans les bassins de production et qui permet aujourd’hui au Cameroun de vendre son cacao à un prix beaucoup plus élevé qu’ailleurs en Afrique.

« Afin de répondre aux exigences de plus en plus contraignantes du marché international en matière de normes et de qualité du cacao exporté, et dans l’optique de soutenir les efforts des producteurs, confrontés à un marché imprévisible, marqué par des fluctuations récurrentes à la baisse des prix, le gouvernement, sous la très haute impulsion du chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Paul Biya, a décidé, en guise de mesures d’accompagnement, à l’issue de la campagne 2016/2017, de l’instauration d’une prime de qualité au producteur, adossée sur la mise en marché d’un cacao de Grade I », indique le communiqué publié ce 15 avril 2024.

Se rapprocher des délégations départementales du Mincommerce et de l’ONCC

Pour bénéficier de la prime de qualité comptant pour les campagnes cacaoyères 2020-2021 et 2021-2022, les planteurs devrait, selon le Mincommerce, se rapprocher des délégations départementales de son département ministériel ; ou encore, des agences de l’Office national du cacao et du café (ONCC), ainsi que des préfectures et sous-préfectures territorialement compétentes, pour les modalités relatives à la composition et au dépôt des dossiers.

Bien que le communiqué qui date du 15 avril dernier ne fournit aucun détail quant à la période exacte du versement de la prime dont il est question ici, l’on apprend, de sources bien introduites au Mincommerce, que cela « pourrait se faire d’ici trois mois, c’est-à-dire au début du second semestre 2024, comme cela se fait depuis 2016 ».

Booster le moral des planteurs locaux

L’annonce de l’opération d’identification des producteurs, qui sera bientôt suivie par le versement effectif de la prime de qualité aux planteurs,  intervient dans un contexte où le cacao camerounais se vend à prix d’or sur le marché. Le Kg a franchi la barre des 5000 FCFA pour atteindre 5100 FCFA depuis le 17 mars dernier. Début mars 2024, il coûtait encore 4225 FCFA. Une rapide évolution du prix du kg de cacao dans le pays, contrairement à des pays comme la Côte d’Ivoire (1er producteur mondial) et le Ghana (2ème au niveau mondial) où les prix stagnent et tournent autour de 1000 FCFA. Le versement imminent de la prime de qualité aux planteurs de tous les bassins de production du pays permettra sans doute de booster encore plus le moral des planteurs locaux.

Pour rappel, le cacao fait partie des principaux postes de recettes d’exportation du Cameroun. Il occupe la 3ème place actuellement (après le pétrole et le gaz) et a permis au pays d’engranger des recettes de l’ordre 460,73 milliards de FCFA en 2022 (Commerce extérieur du Cameroun, 2022), contre 631,5 milliards pour le GNL (Gaz naturel liquéfié) et 1514,8 milliards de FCFA pour les huiles brutes de pétrole.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

error: Contenu protégé !!! Content protected !!!