mardi, 16 juillet 2024
AccueilA la uneFilière banane : Au Cameroun, les exportations de bananes chutent de 6,8% à...

Filière banane : Au Cameroun, les exportations de bananes chutent de 6,8% à 14 208 tonnes au mois de mars 2024

Contrairement aux deux premiers mois de l’année (janvier et février 2024), la PHP voit son volume de bananes chuter de 15,08% à l’export, tandis que les trois autres producteurs et exportateurs que sont la CDC, Boh Plantations Plc et la CDBM s’en sortent plutôt bien ce mois de mars 2024.

(EcoFinances) – En exportant seulement 10 174 tonnes de bananes au mois de mars 2024, la société des Plantations du Haut Penja (PHP), qui est la filiale du groupe français Compagnie fruitière de Marseille, a largement contribué  à tirer vers le bas les exportations du Cameroun au cours du dernier mois du 1er trimestre de l’exercice en cours, d’après les données rendues publiques le 08 avril dernier par l’Association bananière du Cameroun (Assobacam), qui renseigne que le Cameroun a globalement exporté vers les marchés étrangers un total de 14 208 tonnes de bananes au mois de mars, contre 15 248 tonnes en février 2024.Soit une baisse de 1040 tonnes en valeur absolue et de 6,8% en valeur relative.

Au cas par cas, les exportations de la PHP du mois de mars chutent de 1807 tonnes (-15,08%), comparativement à ses performances de février dernier (11 981 tonnes de bananes exportées) et de janvier 2024 (22 251 tonnes de bananes). Une contreperformance qui contraste avec les bons chiffres enregistrés chez les trois autres exportateurs de bananes que sont la CDC (Cameroon Development Corporation), BPL Plc (Boh Plantations) et la CDBM (Compagnie des bananes de Mondoni). Lesquels ont, en mars 2024, produit et exporté respectivement 2475 tonnes de bananes (contre 1890 t en février), 788 tonnes de bananes (contre 785 t en février) et 771 tonnes bananes (contre 592 t en février).

L’Assobacam ne fournit aucun détail quant à cette importante baisse des exportations camerounaises de bananes au mois de mars, tout elle comme reste muette sur les raisons de la contreperformance de la PHP au cours de la période sous revue. Mais l’on peut toutefois tenter un rapprochement avec les effets néfastes des changements climatiques, l’impact de la cherté des intrants sur la filière provoquée (depuis 2020) par la pandémie à covid-19, ainsi que la guerre en Ukrainienne (depuis février 2022). Sans oublier, d’autres défis tels que la rareté des investissements dans ce secteur d’activité, l’invasion des prédateurs dans les plantations ainsi que la concurrence étrangère sur le marché international.

Pour rappel, la banane fait partie des principaux produits d’exportation du Cameroun. A elle seule, elle permet à l’Etat de capter un peu plus de 35 milliards de FCFA chaque année, d’après les données officielles.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

error: Contenu protégé !!! Content protected !!!